"Google AdWords reste une technique de ciblage extrêmement précise"

Par 17 mai 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
Touche acheter

Dans un univers où les formats publicitaires sont de plus en plus concurrentiels sur la Toile, l'achat de mots-clés reste un moyen non négligeable de toucher l'internaute et d'optimiser son retour sur investissement.

Explications avec Charles Martin Laval, fondateur de l'agence marketing digitale Adsonwall.

L'Atelier : Comment percevez-vous les stratégies de référencement alors que tout le monde parle de viral ?

Charles Martin Laval : Il faut percevoir le viral comme complémentaire au référencement. Les marques se doivent d'inspirer confiance et de rassurer les consommateurs. En ce sens, les stratégies virales ou de social gaming jouent un rôle sur l'image et l'environnement des marques, mais le référencement à travers des politiques d'achat de mots-clés est essentiel. Ce dernier permet de répondre de manière ultra-ciblée et performante car ces outils offrent un suivi en temps réel et donc un retour sur investissement plus durable et mesurable qu'une campagne d'image. Il en est de même avec les campagnes d'affichage sur Facebook, et cela parce qu'il existe des outils de segmentation d'audience et de simulation de retour sur investissement ?

Dans quelle mesure la technologie évolue-t-elle pour améliorer la précision des campagnes AdWords ?

Le référencement part d'une idée simple qui se base sur les enchères autour de mots-clés. La concurrence est donc de plus en plus forte mais les technologies nous permettent aujourd'hui un traitement plus volumineux grâce à l'automatisation. Il s'agit par exemple d'outils sémantiques qui suivent l'évolution du catalogue d'un distributeur, et en analysant le contenu de ce catalogue, permettent d'extraire des mots-clefs de manière automatisée. De plus, cela permet d'arrêter l'achat de certains mots si un produit se trouve en rupture de stock. En d'autres termes, c'est donc permettre à l'annonceur de faire des campagnes AdWords maîtrisées tout en faisant des économies et donc en maximisant son retour sur investissement.

Le mobile change-t-il la donne dans l'accompagnement de vos clients ?

Oui car la typologie de recherche est différente sur les mobiles. Les recherches sont plus courtes, plus instantanées et plus locales, il faut donc adapter les campagnes AdWords en ce sens et profiter de ce qu'offre la géolocalisation. Notamment pour mettre en avant les offres locales et les points de vente. Les usages sont également différents quant à l'aspect viral des campagnes puisque la mobilité inclut le partage. Les tablettes ou les mobiles permettent par exemple de partager plus facilement des vidéos. Nous ne sommes plus seuls face à notre écran. Il faut ainsi savoir trouver le bon équilibre entre une stratégie virale et de mots-clés et adapter les stratégies. Pour cela, les outils Google sont préconfigurés et permettent de segmenter nos cibles en fonction des appareils que les consommateurs utilisent.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas