Quand Google aide à prévoir le présent

Par 04 mai 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

En incluant des données provenant de Google Trends dans leurs modèles d'analyse sectorielle, deux chercheurs ont réussi à optimiser les prévisions à très court terme.

En économie, les statistiques officielles ne paraissent souvent qu'en début de mois. Ce décalage rend difficile l'évaluation des fluctuations à court terme des différents marchés. Et impossible l'estimation de la situation au moment présent. Pour obtenir le chiffre d'affaires réalisé par une société lors de la première semaine d'un mois, les analystes doivent attendre jusqu'au mois suivant. Hal Varian, économiste et Hyunyoung Choi, analyste, tous deux chez Google, ont étudié dans quelle mesure les requêtes du moteur de recherche peuvent refléter les variations des marchés au moment présent.
Optimiser les outils d'analyse des marchés
Pour cela, ils ont intégré ces données à leurs modèles d'analyse. Leurs résultats tendent à prouver que le système est efficace : dans certains cas, Google Trends améliore jusqu'à 18% la pertinence des outils prévisionnels qui analysent en temps réel le niveau d'activité. "Ce qui est intéressant", note Patrick Le Floch*, "c'est que l'intention des utilisateurs incluse dans les mots-clés se traduit réellement par des impacts sur les chiffres d'affaires des entreprises". Il existe donc une corrélation forte entre requête et décision d'achat. Ce, notamment dans les secteurs automobile et immobilier, étudiés par les deux chercheurs.
Déceler les ruptures dans les comportements
Grâce aux données économiques classiques, il était possible de prévoir les évolutions à long terme, pour les mois à venir. "Mais grâce à ces données au jour le jour, on peut déceler des ruptures dans les comportements des consommateurs" explique Patrick Le Floch. Et ce dernier de rappeler que Google utilise déjà l'analyse des requêtes pour vendre des espaces de publicité contextualisés. "Si les annonceurs continuent à en acquérir, c'est que cette pratique a des effets concrets".
* responsable du Master de management des médias écrits de l'Institut d'Etudes Politiques de Rennes

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas