Google amène plus de connectivité à la ville d'Austin grâce à la fibre optique

Par 15 avril 2013
connected city

Après avoir lancé en novembre dernier Google Fiber dans la ville de Kansas City, Google a annoncé son projet de l’étendre à Austin, Texas.

 

La fibre optique est une technologie qui séduit : en effet, elle permet à ses utilisateurs de bénéficier d’une rapidité de connexion environ 100 fois supérieures la plupart de celles existantes pour le moment, et donc de permettre selon Google, “de multiplier par cent le champ des possibilités”. Après avoir initié un premier déploiement de fibre optique test dans la ville de Kansas City en novembre dernier, l’originel moteur de recherche a décidé d’étendre le projet à la ville d’Austin au Texas, connue pour son dynamisme entrepreneurial et son écosystème technologique. La ville de Kansas City avait été sélectionnée parmi environ 1100 compétiteurs, (dont Austin, TX) afin de constituer un premier laboratoire d’expérimentation ; une petite ville dont l’infrastructure n’était pas trop complexe et le réseau déjà bien maillé pour ce premier lancement. Après celui-ci, Google voit plus grand. Austin sera donc la prochaine destination pour ce projet qui devrait pénétrer la ville aux environs de mi-2014. Alors que des entreprises comme Comcast ont déjà investi dans la fibre optique, Google opte pour une stratégie plus locale et progressive avec le souci d’impliquer les acteurs locaux.

Créer une connectivité optimale entre les citoyens et les acteurs locaux

Grâce à sa vitesse de fonctionnement, la fibre optique modifie les comportements des consommateurs sur Internet. Par le bais d’une connectivité accrue, Google permet de renforcer les liens entre citoyens et leurs institutions. L’entreprise insiste par exemple sur le fait que l’installation de la fibre optique à Kansas City a été bénéfique pour la santé et l’éducation. Notamment, le centre médical de l’Université du Kansas a un accès aux ressources médicales beaucoup plus facile. Et aussi, l’école publique dans le district de Kansas City a amélioré la façon dont elle transmettait l’éducation. En impliquant les citoyens et leurs institutions Google ambitionne, outre la meilleure compréhension des dynamiques qui animent les villes, de donner une image philanthrope auprès d’elles et de leurs citoyens. Certains commentateurs s’interroge sur la possibilité que Google étende ce service nationalement. Il faut considérer, selon l’étude de Berstein Research, qu’étendre des infrastructures similaires à 20 millions de foyers supplémentaires coûterait à Google environ 11 milliards de dollars.

Un projet test, mais d’envergure

Dans une étude publiée l’année dernière, Berstein Research estimait que le projet de Google Fiber à Kansas City devait coûter environ 84 millions de dollars lors de sa première phase de déploiement. Ce premier projet permettait à Google d’avoir une compréhension globale du fonctionnement d’une ville de taille moyenne aux Etats-Unis, de tester de nouvelles applications et produits et de récolter des données sur l’ensemble des interactions. Google va proposer à Austin des offres similaires à celles de Kansas City. Trois offres y sont pour l’instant disponibles : une proposant accès à Internet illimitée gratuitement, avec un débit de 5 mégabits et en retour le paiement d'une taxe pour le déploiement du réseau, une version qui proposait un gigabit pour 70 dollars par mois et la suppression de la taxe de construction et une troisième, aussi avec un gigabit et qui donne en plus la possibilité d'ajouter la Google TV pour 120 dollars par mois. Grâce à Google Fiber, l’entreprise fait également pénétrer ses produits, créant des villes fonctionnant partiellement avec Google ; ainsi sur le site de Google Fiber, est par exemple mis en avant le Nexus 7.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas