Google Desktop Search version 3.0

Par 10 février 2006
Mots-clés : Smart city

En version bêta, comme souvent chez Google et uniquement en anglais pour le moment. Principale innovation de Google Desktop Search 3.0 : la recherche simultanée sur plusieurs ordinateurs, même...

En version bêta, comme souvent chez Google et uniquement en anglais pour le moment. Principale innovation de Google Desktop Search 3.0 : la recherche simultanée sur plusieurs ordinateurs, même s'ils ne sont pas connectés au réseau ou à Internet, grâce à un transfert des fichiers locaux vers les serveurs de Google.
 
Pour mémoire, Google Desktop Search est un logiciel de recherche indexée, qui référence le contenu de votre disque dur pour retrouver simplement et surtout plus rapidement qu'avec l'outil intégré à Windows vos documents ou fichiers. Le logiciel est doté d'une Sidebar (barre latérale) à placer sur votre bureau, qui permet de surveiller vos emails, d'effectuer des recherches ou d'afficher des informations.
 
Les logiciels Google Talk et Google Chat s'intègrent désormais dans la Sidebar, dont Google a ouvert les interfaces de programmation pour que des développeurs indépendants puissent mettre au point leurs propres modules. Un outil de partage d'informations a également été mis au point.
 

La Sidebar s'enrichit de nouveaux modules
 
Si la fonction de recherche sur plusieurs postes est activée, le logiciel peut envoyer automatiquement des copies des principaux documents (bureautique, historique du navigateur...) sur tous les PC dotés de Google Desktop Search, afin que les contenus soient accessibles même lorsque l'un des postes est éteint ou non connecté. Il est possible de soustraire des fichiers à l'indexation.
 
Mais il commence par expédier une copie des contenus sur les serveurs de Google. "Nous stockons ces données temporairement sur les serveurs Google Desktop et détruisons automatiquement les fichiers les plus anciens. Vos données ne sont jamais accessibles à un tiers exécutant une recherche sur Google", détaille la société (en anglais), qui ajoute que l'on peut effectuer manuellement la suppression lorsqu'on le désire.
 
En dépit des assertions rassurantes de Google, cette annonce inquiète : c'est en effet une rupture avec la politique précédemment pratiquée, qui consistait à ne jamais transférer de données personnelles sur ses serveurs.
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas