Google envisagerait d'entrer en bourse par le biais d'enchères électroniques

Par 24 octobre 2003
Mots-clés : Smart city

Créatrice du moteur de recherche le plus populaire au monde, la société Google, serait enfin prête à céder aux sirènes de la Bourse. Mais pas n'importe comment. D'après l'édition Internet du ...

Créatrice du moteur de recherche le plus populaire au monde, la société Google, serait enfin prête à céder aux sirènes de la Bourse. Mais pas n’importe comment. D’après l’édition Internet du Financial Times (FT), en mars prochain, les dirigeants de Google souhaiteraient introduire leur société en bourse par le biais d’enchères électroniques permettant aux petits actionnaires d’acheter directement leur titre Google.

Pourquoi un tel choix ? Afin qu’aucune allocation d’actions puisse être opérée par des coutiers à des fins purement spéculatives. En clair, pour ne pas réitérer les intermédiations douteuses que certains titres ont subi au cours des années 90, à l’instar de celui de Netscape dont le cours a d’emblée bondi de manière très artificielle en 1995.

De fait, Google n’a aucunement besoin de ce type de courtage boursier. Souhaitant sans doute préserver son image de société performante et sage, Google se targue d’être à la fois une entreprise aussi attrayante qu’Apple dans les années 80 - ou que Netscape en 1995 -, mais avec un avantage de taille sur ces deux dernières : la rentabilité déjà nettement acquise !

Selon une source proche du dossier citée par FT, la capitalisation boursière de Google pourrait atteindre une fourchette de 15 à 25 milliards de dollars !… Rappelons que selon le New York Times, la croissance des revenues de Google serait impressionnante : son chiffre d’affaires devrait passer d’un peu moins de 300 millions de dollars en 2002, à 750 millions cette année !

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/10/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas