Google joue la carte de la sécurité

Par 10 juillet 2007

La firme de Mountain View poursuit sa fièvre acheteuse et s'empare d'un éditeur de sécurité, Postini. Les solutions de la société devraient être intégrées à sa suite bureautique Google Apps...

La firme de Mountain View poursuit sa fièvre acheteuse et s'empare d'un éditeur de sécurité, Postini. Les solutions de la société devraient être intégrées à sa suite bureautique Google Apps.
 
Google lorgne de plus en plus sérieusement du côté de la sécurité. Après le rachat en mai de Greenborder Technologies, qui propose un système de mise en quarantaine des logiciels malveillants, c'est désormais Postini, un éditeur spécialisé dans la sécurisation des services online à la demande, que le géant du web met dans ses filets. Le tout, pour 625 millions de dollars. But de la manœuvre: proposer les solutions de la société au sein du pack Google Apps. "Avec cette transaction, nous réaffirmons notre intention de fournir des applications hébergées de la meilleure qualité aux entreprises de toutes tailles", a expliqué Eric Schmidt, le p-dg de Google.
 
Google à la page de la sécurité pour les entreprises
 
Selon le moteur de recherche, Google Apps - qui rassemble notamment la messagerie Gmail, le traitement de textes Docs & Spreadsheets, l'IM Google Talk et un agenda partagé - capte environ 1 000 PME par jour. Mais les grosses entreprises, si elles sont attirées par le service, sont encore peu nombreuses. Raison invoquée: la sécurité. En ajoutant des solutions de sécurité à sa suite bureautique, Google propose ainsi "un moyen plus complet d'aborder la question de la sécurité et de la conformité pour mieux répondre aux besoins des entreprises", souligne David Girouard, vice-président et manager principal de Google Entreprise.
 
Une importante gamme de services hébergés
 
Postini, créé en 1999, édite des services hébergés et revendique à ce jour plus de 35 000 clients et 10 millions d'utilisateurs. Il propose des solutions sécurisées d'e-mail et de messagerie instantanée, d'archivage, de cryptage et de filtre. L'opération sera finalisée pour le troisième trimestre 2007.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 10/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas