Google lance la recherche à l’intérieur des PC

Par 15 octobre 2004

Le web ne suffit plus à Google… Le moteur de recherche préféré des internautes français a lancé jeudi en version test une application qui permet aux utilisateurs de retrouver n’importe quelle...

Le web ne suffit plus à Google… Le moteur de recherche préféré des internautes français a lancé jeudi en version test une application qui permet aux utilisateurs de retrouver n’importe quelle information contenue dans leurs fichiers Word, Excel, Powerpoint, leurs e-mails (dans Outlook et Outlook Express), leurs conversations de messagerie instantanée (AIM) et leurs historiques Internet. Baptisée Google Desktop Search, cette nouvelle application utilise la même technologie que celle qui fait toute l’efficacité du moteur de recherche Google. Gratuite, elle peut être téléchargée sur http://desktop.google.com et fonctionne sur les PC tournant sous les systèmes d’exploitation Windows 2000et Windows XP. Son installation nécessite 128 mégabytes de RAM, au minimum, et Google recommande un processeur Pentium de 400 Mhz.

Pratiquement, lorsque l’utilisateur recherche sur Google.com (de la page d’accueil ou de la barre d’outils Google), Google Desktop Search effectue la même recherche en parallèle sur son ordinateur. S’il trouve des résultats appropriés, ces résultats sont ajoutés à la page de résultats de recherche de Google.com. Google Desktop Search est mis à jour continuellement pour la plupart des formats de fichiers. Quand un utilisateur télécharge un nouvel e-mail dans Outlook, par exemple, il peut être retrouvé quelques secondes plus tard via l’application. Et la confidentialité des fichiers de l’utilisateur, dans tout ça ? Dans un communiqué de presse, Google garantit qu’aucun contenu ne lui est accessible, pas plus qu’à des tiers, sans autorisation expresse de l’utilisateur (méfiance, donc, au moment du téléchargement…). Une fois de plus, la firme de Mountain Valley réussit un coup de maître, et grille la priorité aux plus grands éditeurs de système d’exploitation. Rappelons ici que Microsoft travaille de son côté à une application, nommée WinFS, qui permettra elle aussi de rechercher n’importe quel fichier sur son ordinateur. Sauf que l’éditeur est très en retard dans son développement. Par conséquent, WinFS ne sera même pas inclus à Longhorn, le prochain système d’exploitation de Microsoft qui sortira en 2006, mais sortira quelques mois après. De son côté, Apple s’en sort beaucoup mieux que Microsoft, du simple fait que la nouvelle application de Google ne s’adresse pas aux utilisateurs de Mac OS. La marque à la pomme prévoit elle aussi d’agrémenter son prochain système d’exploitation (Tiger) – disponible au premier semestre 2005 - d’une fonctionnalité de recherche avancée sur tous les fichiers de l’utilisateur. (Atelier groupe BNP Paribas - 15/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas