Google lance un nouveau service : Google maps

Par 09 février 2005
Mots-clés : Smart city

Depuis hier, Google a mis en ligne la version bêta de Google maps (http://maps.google.com) : l'équivalent de Mappy ou de Pagesjaunes en France. Mais malheureusement pour nos lecteurs n'habitant...

Depuis hier, Google a mis en ligne la version bêta de Google maps ( http://maps.google.com ) : l'équivalent de Mappy ou de Pagesjaunes en France. Mais malheureusement pour nos lecteurs n'habitant pas aux Etats Unis d'Amérique, le service n'est en place que pour L'Amérique du Nord.

Google renforce donc sa position sur le marché de la recherche locale. En février 2004, la société californienne avait lancé son service de base (http://local.google.com), puis en octobre 2004 elle avait racheté Keyhole. Cette acquisition est passée plus inaperçue, mais ses possibilités et l'interface du logiciel éponyme sont impressionnantes : des images satellites ont été calquées sur une vue en trois dimensions de notre planète : il est alors possible de se prendre pour Superman et d'aller regarder du ciel où se trouve le café le plus proche de chez soi !

> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

La recherche locale avec Keyhole
Google maps s'inscrit donc dans cette logique de positionnement ; sa qualité devrait lui garantir un franc succès. Comme d'habitude avec les ingénieurs Google, pas d'innovation révolutionnaire, mais plein de petites innovations qui placent l'outil nettement au dessus de ses concurrents.

Premier point : Il faut noter que l'ergonomie et l'affichage sont vraiment travaillés, les cartes sont claires, s'affichent rapidement et de petits post-it s'incrustent en surimpression pour montrer les points spéciaux de la carte. Ensuite, en plus des contrôles standards et de la possibilité de faire glisser la carte pour se déplacer, des raccourcis clavier sont disponibles : pratique pour se déplacer rapidement ou pour zoomer !

La recherche, quand à elle, s'effectue au moyen d'un seul champ, il n'est pas nécessaire de remplir les champs code postal, adresse, ville... Le moteur se charge lui même d'analyser votre requête !

> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

La recherche locale intégrée avec Google maps est aussi très intuitive et il ainsi possible d'afficher les restaurants (et autres points d'intérêt) autour d'une adresse donnée.
Dernier point à noter : les itinéraires. Grâce à l'interface, il est possible de suivre pas à pas le tracé apparaissant sur la carte, mais surtout des petits post-it viennent détailler les changements de direction.

> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Google Maps : calcul d'itinéraire
Pour conclure, il faut noter la vitesse de l'application, ui est remarquable compte tenu de la complexité de l'interface. Cette application est une autre preuve de l'avance technologique de Google, qui ne réside plus uniquement dans la pertinence de son moteur mais aussi dans sa capacité à déployer et faire tourner des applications web facilement et à moindre coût.
Pendant dix ans, Google a construit une plateforme applicative composée de 100.000 serveurs, c'est un système distribué, tolérant à la panne et son originalité réside dans le faible coût de sa maintenance. Ce système fait déjà tourner un moteur de recherche, un comparateur de prix, un service d'email, un maintenant un système de cartographie et de recherche locale, la question est alors quelle sera la prochaine application à tourner sur cet ordinateur géant ?

Pierre Poignant , pour l'Atelier BNP Paribas
(Atelier groupe BNP Paribas - 09/02/2005 )

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas