Google prépare un concurrent à Paypal

Par 13 juin 2006
Mots-clés : Smart city

Depuis plusieurs mois la rumeur enflait... C'est désormais confirmé: Google prépare le lancement d'un nouveau service de paiement en ligne, concurrent de Paypal. Gbuy, qui devrait ouvrir dès le...

Depuis plusieurs mois la rumeur enflait... C'est désormais confirmé : Google prépare le lancement d'un nouveau service de paiement en ligne, concurrent de Paypal. Gbuy, qui devrait ouvrir dès le 28 juin prochain, sera, dans un premier temps, proposé gratuitement aux commerçants en ligne.
 
On connaissait déjà Paypal, fondé en 1998 et racheté en 2002 par le site d’enchères en ligne eBay. Et pour cause : ce service de paiement en ligne a réussi la gageure de convaincre les nombreux internautes qui éprouvaient des réticences à l'idée de confier leurs coordonnées bancaires à un organisme en ligne, en s'imposant comme intermédiaire de paiement pour 100 millions de comptes à travers le monde.
 
Le service paiement Gbuy compte bien surfer sur la même vague. Comme son concurrent, il pourra être utilisé pour effectuer et recevoir des paiements en ligne. Une fois son compte créé, l’utilisateur devrait pouvoir payer son achat hors du site du marchand, sur une page hébergée par Google.
 
Pour Google, c'est un moyen de plus repérer les habitudes de consommation et de mieux cibler l'intérêt des internautes, afin de réutiliser ces informations pour son moteur de recherche, et surtout pour son service Google Ads.
 
Cette démarche permettrait également à Google de se rapprocher des sites d'e-commerce en leur proposant une prestation complémentaire à la publicité contextuelle et aux liens sponsorisés. Sur la page de résultats de recherche de son moteur, Google affichera les sites marchands utilisant Gbuy comme une référence en matière de confiance et de sécurité du consommateur.
 
Certains sites de ventes voient d'ailleurs ce nouveau service d'un mauvais œil. Motif de leurs réticences : Google risque d'utiliser la précision de ses nouvelles statistiques pour augmenter les prix des liens sponsorisés Google Ads.
 
Mais, pour l'instant Google ne veut pas gonfler la facture. Pour faire aussi bien que Paypal, qui représente 24 % du marché des paiements en ligne et qui a contribué à hauteur de 23 % du chiffre d'affaires de Ebay au premier trimestre, Google joue la carte du prix. Il proposera son service gratuitement dans un premier temps, avant de le faire payer à des taux inférieurs à ceux de PayPal.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas - 13/06/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas