Google se lance dans l’e-education avec la vente de manuels scolaires

Par 02 septembre 2013 1 commentaire
Ordinateur et manuels scolaires

Google propose d’alléger les cartables et les porte-monnaies grâce à la vente de manuels scolaires sur GooglePlay.

Accompagnant le foisonnement de nouvelles start-ups qui a marqué l’année passée, ce sont désormais les géants de la Silicon Valley qui font leur entrée en masse sur le marché. Après Apple et son application iBooks, ou encore Amazon et son Kindle, Google est l’un des derniers géants d’Internet à s’attaquer au marché de l’e-education en lançant le 9 août la vente de manuels scolaires sur Google Play. Cette première incursion est stratégique à quelques jours de la rentrée scolaire puisque ces manuels représentent pour les étudiants un poids financier conséquent pouvant aller jusqu’à 900 dollars par an. Un rapport récent du BLS Census Bureau indique ainsi que le prix de ces manuels a augmenté de plus de 800% en trente ans soit une croissance trois fois plus forte que l’immobilier ou le coût des services médicaux. Google propose une alternative simple: acheter ou louer ses manuels en ligne.

Des économies importantes pour les étudiants américains

L’application lancée à quelques jours de la rentrée des classes propose une sélection de manuels issus des catalogues des plus grands éditeurs américains: Cengage, Pearson, McGraw-Hill ou encore Macmillan se sont engagés aux côtés de Google. Cette sélection également accessible aux utilisateurs d’iPhone ou d’Androïd grâce à des applications spécifiques offre la possibilité d’acheter ou de louer ces manuels à un prix réduit de 80% par rapport aux versions papiers. De plus grâce à la technologie cloud ces manuels peuvent être consultés depuis n’importe quelle plate-forme (tablette, téléphone, ordinateur etc). La plupart des manuels proposés par Google sont pour le moment plutôt des versions papier numérisées. Outre les économies d’argent et l’aspect pratique du cloud, ces formats n’apportent que peu de contenu aux manuels papiers que l’on connaît. Une application permettant d’annoter ou de surligner les manuels est néanmoins mise gratuitement à la disposition des utilisateurs.

Des manuels en ligne, et après?

L’arrivée de Google confirme l’affirmation de l’e-éducation comme un marché à part entière et en pleine expansion. Cependant, les géants du secteurs doivent aller au delà de la simple numérisation de manuels papier et mutualiser le contenu éditorial et les possibilités offertes par les plates-formes digitales. Apple, par exemple, et son application gratuite d’auto-publication iBooks Author, propose aux professeurs de créer leurs propres manuels avec un contenu interactif qui intègre vidéos, photos et objets 3D. Le cloud permet également de changer la manière dont élèves et professeurs collaborent, la start-up Box offre ainsi une interface permettant aux professeurs et aux élèves d’échanger sur une interface commune. Google en proposant ces manuels sur son magasin en ligne insère l’e-éducation dans son écosystème plus large et sophistiqué, incluant notamment les Google Glass ou Androïd. La mise à disposition de manuels en ligne n’est sans doute qu’un premier pas vers une intégration plus globale de l’éducation dans l’écosystème Google.

 

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour Monsieur, pourriez-vous nous faire une courte conférence lors de l'une de nos réunions sur l'état actuel de l'e-éducation, ses outils, ses développements et son avenir?
Ce thème de réflexion est au cœur des préoccupations du Rotary eClub dont je suis présidente. http://rotaryeclubpremier.org, premier eClub francophone en Amérique du Nord au sein du Rotary International (1,3 millions de membres dans 200 pays au monde et 35000 Clubs) Notre action humanitaire internationale et nos réunions se déroulent essentiellement à partir des outils du web.
Merci de votre intérêt. cordialement, Michèle Herblin-Mauger, présidente

Soumis par Michèle Herblin (non vérifié) - le 09 janvier 2014 à 16h54

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas