Google soupçonné de tromperie sur la publicité

Par 13 juillet 2007

L'Australie part en guerre contre Google. Les autorités de la concurrence ont porté plainte contre la firme, accusée de mal faire la distinction entre liens publicitaires et résultats de recherche...

L'Australie part en guerre contre Google. Les autorités de la concurrence ont porté plainte contre la firme, accusée de mal faire la distinction entre liens publicitaires et résultats de recherche.
 
Google tromperait les internautes sur certains résultats de recherche. C'est ce qu'estime la Commission de la concurrence australienne (ACCC), qui a saisi la cour fédérale le 12 juillet. Elle reproche à la firme de Mountain View de ne pas identifier clairement certains liens publicitaires présentés dans les résultats de recherche. L'affaire, qui est une première selon l'ACCC, sera examinée le 21 août.
 
Un manque de distinction épinglé
 
Ainsi, le moteur ne ferait pas automatiquement la distinction entre liens publicitaires en provenance de sa plate-forme AdSense et résultats classiques de recherche. Pour la commission, cette attitude est qualifiée de "tromperie et de conduite mensongère". L'ACCC reproche également à Google d'avoir présenté en tant que liens sponsorisés les adresses de deux revendeurs de voitures de la ville de Newcastle. En cliquant sur ces liens, l'internaute était redirigé automatiquement vers le site d'un concurrent, le magazine de petites annonces automobiles Trading Post.
 
Une attaque contre les moteurs de recherche, selon Google
 
Chez Google, les réactions n'ont pas tardé. "Google Australie estime que ces plaintes sont sans fondement ", a annoncé Rob Shilkin, porte-parole de Google Australie, à Reuters. Selon lui, cette plainte constitue même une attaque directe contre les fonctions de base des moteurs de recherche.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 13/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas