Google veut scanner et indexer les ouvrages de sept bibliothèques

Par 14 décembre 2004

Il y a quelques semaines, le numéro un de la recherche sur Internet Google lançait aux Etats-Unis un nouveau service dédié aux étudiants et aux chercheurs des universités. Baptisé Google Scholar...

Il y a quelques semaines, le numéro un de la recherche sur Internet Google lançait aux Etats-Unis un nouveau service dédié aux étudiants et aux chercheurs des universités. Baptisé Google Scholar ( http://scholar.google.com/ ), celui-ci propose d'effectuer des recherches spécifiques parmi les publications universitaires : thèses, articles, rapports, revues, bibliographies, etc.

Aujourd'hui, Google a dévoilé un nouveau projet, sur lequel planchent ses développeurs. Il s'agit de numériser les ouvrages de sept grandes bibliothèques. Au nombre de celles-ci, Google a lancé les noms de la bibliothèque de l'université de Harvard, de celle de la Bibliothèque publique de New-York et de l'université du Michigan.

Le projet est gigantesque, puisqu'il s'agit de mettre en ligne tous les ouvrages et de les proposer gratuitement aux internautes. Google a précisé que pour le moment il ne prévoyait pas d'inclure de publicités sur les pages des résultats. Simplement, des liens renverront les internautes vers les sites du cybermarchand Amazon et vers ceux des bibliothèques dont les ouvrages auront été scannés.

Cette annonce de Google intervient au moment où les moteurs de recherche promettent de se livrer une guerre sans merci, pour offrir gratuitement aux internautes la possibilité de retrouver des informations parmi les sources les plus diverses. Yahoo et Microsoft (MSN) travaillent eux aussi à l'indexation d'encyclopédies et de livres. 2005 promet donc d'être encore une année passionnante sur le segment de la recherche...

A ce sujet, lire aussi :

Un nouveau moteur de recherche Google pour les étudiants (22.11.2004)

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/12/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas