Le gouvernement français souhaite mettre aux enchères les licences de troisième génération.

Par 12 octobre 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Lors du salon de Genève, Christian Pierret, le secrétaire d'Etat à l'Industrie, a indiqué hier que le gouvernement français étudiait la possibilité de mettre aux enchères les quatre prochaines licen...

Lors du salon de Genève, Christian Pierret, le secrétaire d'Etat à
l'Industrie, a indiqué hier que le gouvernement français étudiait la
possibilité de mettre aux enchères les quatre prochaines licences de
téléphonie mobile de troisième génération (norme UMTS). Il ne s'agirait,
toutefois, en aucun cas, d'une mise aux enchères pure et simple, mais d'un
mixage entre la traditionnelle procédure d'appel d'offres et d'une mise
aux enchères partielle.
Ce serait la première fois qu'une telle procédure aurait lieu en France.
Les précédentes attributions de licences mobiles se sont faites par appel
d'offres, suivi d'un choix motivé.
Dans le cadre d'une directive européenne, les gouvernements européens
doivent publier avant le 1er janvier 2000 les modalités d'attribution des
futures licences.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas