Le gouvernement met la quatrième licence 3G en vente

Par 09 mars 2007

C'est officiel. Le gouvernement vient de donner le coup d'envoi pour la quatrième licence 3G. Selon les modalités publiées dans le Journal Officiel, les candidats ont jusqu'au 31 juillet pour...

C'est officiel. Le gouvernement vient de donner le coup d'envoi pour la quatrième licence 3G. Selon les modalités publiées dans le Journal Officiel, les candidats ont jusqu'au 31 juillet pour se manifester et devront répondre à plusieurs critères.
 
En effet, malgré le souhait exprimé par certains d'une révision des conditions de rachat de la licence, François Loos, ministre délégué à l'Industrie, est resté intraitable. Comme pour ses prédécesseurs Orange, SFR et Bouygues, le nouveau détenteur d'une licence 3G devra s'engager à couvrir totalement le territoire, et à s'acquitter de la somme inchangée de 619 millions d'euros, ainsi qu'1% du chiffre d'affaires généré.
 
Une fois les candidats sélectionnés, l'Arcep aura jusqu'en mars 2008 pour examiner les dossiers et rendre son avis définitif.
 
Plusieurs opérateurs sont déjà en lice, comme Free, Bolloré Télécom ou Altitude, spécialisé dans les entreprises. Le câblo-opérateur Noos-Numéricable est également sur les rangs, mais il pourrait se retrouver en difficulté suite aux récentes polémiques sur la qualité de ses services.
 
Pour les possesseurs actuels d'une licence 3G, cette attribution n'est pas vue d'un très bon œil. Le nouveau détenteur, s'il fait partie des FAI qui, comme Free, proposent déjà une offre triple play (téléphonie fixe, télévision, Internet), pourrait en effet facilement lancer une offre quadruple play (téléphonie fixe et mobile, télévision, Internet) avant eux. La partie ne fait que commencer...
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 09/03/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas