Le GPS détecte les places pour handicapés

Par 19 septembre 2008 1 commentaire

Le britannique BBNav indexe les parcs de stationnement accessibles aux personnes en situation de handicap. Le nombre de places et les tarifs éventuels sont également affichés sur la carte du navigateur.

Les GPS indiquent des itinéraires, c'est bien connu, ainsi que les adresses de restaurants et d'autres commerces susceptibles d'intéresser le propriétaire du navigateur. Certains d'entre eux afficheront désormais les places de parking pour personnes en situation de handicap. Le constructeur britannique Navevo annonce en effet le lancement d'une solution dédiée aux personnes à la mobilité réduite. Celle-ci, baptisée BBNav, référencie les endroits accessibles à ces dernières dans cent cinquante villes du Royaume-Uni : centres commerciaux, rues, restaurants et autres lieux de loisirs qui disposent de stationnements spéciaux. Pour réaliser cette base de données, Navevo a conclu un partenariat avec l'éditeur de guides de parkings accessibles en Angleterre, PIE (Public Information Exchange). Le but est de permettre aux personnes en situation de handicap ou aux personnes qui les conduisent de ne pas perdre de temps à la recherche d'une place réservée.
Détecter les endroits accessibles
Ces dernières sont en effet indiquées par des sigles spéciaux sur les cartes reproduites sur l'écran du navigateur. Le chiffre 1 indique que la place est accessible aux personnes qui peuvent se déplacer seules. Le chiffre 2 que le parking propose suffisamment de place pour déployer un fauteuil, et le 3 pour les personnes qui ont besoin d'assistance ou d'un matériel encombrant. Les restrictions éventuelles sont aussi proposées. Un code de couleur propose pour sa part d'indiquer au conducteur quelles places sont payantes ou en libre accès, et si certains emplacements réservés à la livraison ou au stationnement des riverains peuvent être accessibles aux personnes qui possèdent le fameux Blue Badge (carte GIC/GIG pour Grand Invalide Civil ou Grand Invalide de Guerre).
Pas de géolocalisation en temps réel en vue
Le système fournit également des informations sur d'éventuelles limites de taille d'un véhicule pour pénétrer dans un parking. Pour le moment, soixante mille emplacements sont référencés. La sortie officielle du navigateur est prévue pour le mois d'octobre, au prix de 200 livres (253 euros). Seul regret : le dispositif ne semble pas indiquer si une place est libre ou pas. Option très utile que propose par exemple la ville de San Francisco, qui a intégré des capteurs aux places de parking afin d'informer les automobilistes qui possèdent le navigateur dédié de la disponibilité ou non d'une place. Le système vise à fluidifier le trafic en permettant aux gens de ne pas errer dans les rues à la recherche d'un endroit où stationner.

Haut de page

1 Commentaire

Magnifique ! un progrès qui devrait faciliter la vie à des personnes pour qui tout déplacement est plus difficile que pour la moyenne... A quand la même chose partout ? J'ai trouvé un document concernant un projet du même type à Paris, fait par des étudiants de l'université Paris 8. J'ai pu voir samedi dernier un PV sur un véhicule avec un macaron GIC/GIG stationné sur un emplacement interdit, mais sans place handicapé à proximité !

Soumis par LE MINTIER LINDA (non vérifié) - le 01 octobre 2008 à 17h31

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas