Les GPS multimédias sont-ils dangereux ?

Par 02 janvier 2009
Mots-clés : Smart city

Pour demeurer compétitifs, les fabricants de GPS sont de plus en plus nombreux à intégrer divers services multimédias à leurs appareils. Lesquels augmentent les risques d'inattention du conducteur.

Dans un secteur de plus en plus concurrentiel, les assistants automobiles de navigation personnelle doivent se différencier de leurs concurrents tout en conservant des prix élevés. Solution ? Intégrer des fonctionnalités multimédias. Lecture audio et vidéo, TV mobile et même vidéo caméras numériques : les nouveaux GPS se veulent polyvalents. Cette nouvelle stratégie commerciale n'est cependant pas sans risques. C'est ce que révèle l'étude réalisée par le cabinet ABI Research. "L'intégration horizontale des fonctions navigation et multimédias représente souvent pour l'usager un bienfait ambigu", déclare Dominique Bonte, le directeur du cabinet.
Un GPS trop complexe augmenterait le risque d'accident
Celle-ci explique en effet que la guerre des applications multimédias qui fait actuellement rage parmi les distributeurs de GPS pourrait éventuellement compromettre la fonction initiale de l'appareil. Ajouter des interfaces trop complexes peut augmenter le risque d'accident. Le cabinet remarque heureusement que certains fabricants penchent plutôt vers une intégration verticale du multimédia. Celle-ci permettrait d'améliorer la navigation en offrant de nouvelles fonctions plus appropriées à l'outil en question. Pour exemples, la société américaine IntelliTours et les britanniques ROADTOUR et Augmentra proposent des excursions audio ou vidéo guidées par GPS.
Le géo tag
Les compagnies Navman et Garmin utilisent quant à elles la fonction géo tag. Des caméras numériques intégrées capturent des images en y associant des données géographiques. L'intégration verticale et horizontale des accessoires multimédia dans les systèmes GPS pourrait mener à l'émergence d'une nouvelle catégorie d'appareils mobiles multifonctions déployant la navigation web, le visionnage de films et le jeu vidéo. En revanche, ABI Research considère que ce qui leur permet d'assurer leur survie demeure leur fonction principale : géolocaliser. "Si certains usagers semblent intéressés par l'utilisation de leur GPS pour écouter de la musique ou même visionner une vidéo, la plupart l'utilisent car il offre une expérience de navigation optimisée et efficace," conclut Dominique Bonte.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas