Grâce aux télécommunications, les profits de Mannesman devraient encore

Par 24 septembre 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

battre des records cette année. Le groupe a annoncé hier qu’il misait sur un bénéfice 1998 nettement meilleur que celui de 1997 (1,742 milliard de DM, soit près de 6 milliards de F). La forte prog...

battre des records cette année.
Le groupe a annoncé hier qu’il misait sur un bénéfice 1998 nettement
meilleur que celui de 1997 (1,742 milliard de DM, soit près de 6 milliards
de F).
La forte progression du bénéfice dégagé grâce au réseau de téléphonie
mobile D2 viendra compenser les coûts de lancement des activités
européennes hors Allemagne (la société est présente en Italie avec
Olivetti et en France avec Cegetel).
Le chiffre d’affaires réalisé en 1997 de 39 milliards de marks (130,6
milliards de F) devrait progresser de 10 %.
D2 avec plus de 5 millions d’abonnés est le premier réseau de téléphonie
mobile allemand devant D1 (Deutsche Telekom) et E-Plus (Veba-RWE).
Pour sa part, avec 4,7 millions d’abonnés, Omnitel, sa filiale commune de
téléphonie mobile avec Olivetti, est devenue en 12 mois la quatrième
entreprise du secteur en Europe.
Ayant débuté ses activités au début de cette année, Mannesmann Arcor, sa
filiale dans le téléphone classique, assure chaque jour plus de 10
millions de minutes de conversation.
Les autres secteurs de Mannesmann vont aussi contribuer à l’amélioration
des résultats.
Alors que sa marge brute sur capitaux propres était en 1996 de 8 %, en
1997 de 10,3 %, Mannesmann espère atteindre 15 % en 2000.
(Les Echos - Le Figaro - 24/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas