Grâce à Jean-Claude Marion, le ciel est désormais à portée de souris.

Par 25 août 1997
Mots-clés : Smart city

Ancien ingénieur informaticien de 59 ans, Jean-Claude Marion, devenu pilote de chasse mais aussi radioamateur, en avait assez de rechercher sans arrêt la position des satellites de transmission pour...

Ancien ingénieur informaticien de 59 ans, Jean-Claude Marion, devenu
pilote de chasse mais aussi radioamateur, en avait assez de rechercher
sans arrêt la position des satellites de transmission pour optimiser ses
relations avec l'autre bout de la terre. Un premier programme informatique
permettant de suivre les évolutions de ces lointaines antennes mobiles et
d'orienter les siennes en permanence est mis au point dès 1981. Au fil des
ans, il l'affine et perfectionne le graphisme. Comme il l'explique
lui-même "je rêvais initialement de matérialiser une figuration du ciel en
mouvement avec la possibilité d'ouvrir une fenêtre comme on pointe son
téléscope et de voir telle planète ou telle étoile, tel satellite dans sa
course. La grande difficulté était de matérialiser simultanément les uns
et les autres". Après 10 ans, ça marche. Son logiciel EuroSat (quatre
disquettes), actuellement commercialisé par la Fnac, pouvant être installé
sur tout PC de 12 mégas, s'ouvre sur une mappemonde ou un planétarium qui
s'élargit par le biais de fenêtres en cliquant sur un point de son choix,
puis on sélectionne un satellite, une étoile, une constellation ou une
planête. Immédiatement leur position est connue et l'utilisateur peut
suivre leurs déplacements, avec possibilité de visualiser .... jusqu'en
2100 une situation céleste future. Ce logiciel, outre l'initiation
astronomique, dispose d'une base de données de 5 000 satellites (mise à
jour par modem), chacun d'eux possédant sa carte d'identité sonore (date
et lieu de lancement, pays d'origine, situation avec inclinaison sur
l'équateur, excentricité, magnitude et fréquence rédio). "J'ai voulu que
ce logiciel s'adresse au plus grand nombre, à un gamin qui veut découvrir
le ciel comme aux amateurs les plus exigeants". La base de données de ces
satellites, compatible avec la plupart des fichiers de paramètres
disponibles sur Internet, qu'il s'agisse de ceux de la NASA, de Norad ou
d'Amsad, peut être mise à jour. Il est possible de charger jusqu'à 10 000
satellites. Jean-Claude Marion travaille aujourd'hui sur un nouveau
logiciel qui permettrait de piloter un téléscope professionnel sur le
satellite ou le céleste objet de son choix.
(Le Monde - 22/08/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas