Grâce à l'iMac, Apple termine son premier trimestre fiscal sur un chiffre d'affaires en hausse de 8,2 %.

Par 15 janvier 1999
Mots-clés : Smart city

Sur le premier trimestre clos le 26 décembre, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 1,71 milliard de dollars (9,60 milliards de F, 1,46 milliard d'euros), soit une croissance de 8,2 %, et un béné...

Sur le premier trimestre clos le 26 décembre, Apple a réalisé un chiffre
d'affaires de 1,71 milliard de dollars (9,60 milliards de F, 1,46 milliard
d'euros), soit une croissance de 8,2 %, et un bénéfice net de 152 millions
de dollars (853,79 millions de F, 130,15 millions d'euros), contre 47
millions de dollars un an plus tôt.
Le nouvel iMac, commercialisé l'été dernier, contribue largement à ses
résultats. Il s'en est vendu plus de 800 000 exemplaires depuis son
lancement, dont 519 000 au cours des trois derniers mois. Désormais,
l'iMac génère 34 % du chiffre d'affaires.

D'ores et déjà, le directeur financier du groupe, Fred Anderson a prévenu
que les ventes du second trimestre n'égaleraient pas celles du trimestre
écoulé "un seul trimestre ne suffit pas à établir une tendance, mais nous
avons comme objectif et priorité de poursuivre la croissance enregistrée
pendant ce trimestre".
Bien décidé à récupérer des parts de marché, Apple n'hésite plus à baisser
le prix de ses modèles. La première génération d'iMac est ainsi passée de
9 990 F (1 522 euros) à 7 550 F (1 150 euros). La nouvelle gamme est
proposée à 8 860 F (1 350 euros) (voir la revue de presse du 13/01).
Fred Anderson estime que les baisses de tarifs dans l'informatique vont
s'atténuer "le rythme de baisse constaté depuis un an ou deux pourrait
même un peu se stabiliser".
(La Tribune - Le Figaro - Libération - 15/01/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas