La Grande-Bretagne rapproche entreprises et universités pour l'innovation

Par 09 décembre 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Le KTN créera des liens entre recherche fondamentale et appliquée dans le but de faciliter la création de nouveaux services. Informatique distribuée, cybersécurité et navigation satellite seront à l'honneur.

Pour rapprocher recherche fondamentale et recherche appliquée, le gouvernement britannique lance une structure dédiée. Centrée sur la création d’une nouvelle "société numérique", cette dernière a été baptisée "réseau de transfert de connaissances des systèmes numériques" (KTN*). "Il s’agit en fait de l’évolution du Technology Strategy Board qui existe depuis 2005", explique à L’Atelier son directeur, Ian Osborne. "Son objectif sera de répondre aux besoins des entreprises en les mettant en relation avec le secteur de la recherche académique". Trois champs d’études seront particulièrement étudiés : les systèmes informatique distribués, la cyber sécurité et la navigation satellite.
Trois champs d’études, pour commencer
"Nous concentrons nos efforts dans des secteurs pour lesquels nous avons une véritable expertise", explique Ian Osborne. "D’autres domaines pourront être étudiés à l’avenir". Dans le détail, il s'agira de répondre à diverses problématiques technologiques telles que les systèmes de transport intelligents, l’informatique dans les nuages, l’accès aux données mobile... "Ce qui nous intéresse, c’est l’utilisation des technologies en tant que services", précise-t-il. Les petites entreprises seront particulièrement concernées par ce nouvel organisme.
Faire émerger de petites sociétés innovantes
"Les PME ont beaucoup de peine à accéder aux technologies qui pourraient répondre à leurs problématiques", argumente Ian Osborne. Ce sera donc le rôle du KTN que de les orienter vers les chercheurs ayant développé des technologies mais qui manquent des moyens nécessaires pour les mettre en application. Le nouvel organisme se concentre sur des idées qui ont déjà fait leur preuve. Son directeur assume pleinement l’objectif de faire émerger de nouvelles entreprises innovantes. "Nous aimons à dire que les petites entreprises représentent le futur", s’amuse le directeur britannique. "Reste à savoir lesquelles !".
* Digital Systems Knowledge Transfer Network (KTN)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas