La Grande-Bretagne teste le Web 100 % gratuit.

Par 03 mai 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Alors que Dixons avait innové l'an dernier en lançant l'Internet sans abonnement, un de ses concurrents X-Stream (troisième fournisseur d'accès en Grande-Bretagne avec plus de 250 000 clients) a...

Alors que Dixons avait innové l'an dernier en lançant l'Internet sans
abonnement, un de ses concurrents X-Stream (troisième fournisseur d'accès
en Grande-Bretagne avec plus de
250 000 clients) avait proposé, début mars, un Internet totalement gratuit
pour une période limitée. L'internaute ne paye plus rien en heures creuses
(de 18 à 8 h en semaine et tout le week-end), ni abonnement, ni coût de
communication local. Remportant un vif succès, l'expérience devrait être
prolongée. D'autant plus que depuis fin avril, un distributeur de produits
électroniques (50 magasins) Tempo s'est à son tour lancé dans la bataille
de l'Internet totalement gratuit.
Pour cela, Tempo a créé un service Internet spécifique "Screaming.net".
Les communications téléphoniques seront sous la responsabilité de
Localtel, un opérateur concurrent de BT.
Les internautes devront devenir client de ce nouvel opérateur pour pouvoir
bénéficier de ce service. Ne possédant pas de réseau, Localtel achète en
gros des minutes de communication auprès de BT et se charge de la
facturation et du service clients. Les tarifs proposés sont inférieurs de
10 % à ceux de BT.
Selon une récente étude de Goldman Sachs, plus d'un tiers des internautes
grand public britanniques se connectent déjà à Internet par le biais
d'offres sans abonnement. D'ici à la fin de l'année, la quasi-totalité
devrait basculer.
(Information Expansion.com du 3/05 - Les Echos - 4/05/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas