Grilles informatiques : vers un marché commun?

Par 01 septembre 2009
Mots-clés : Digital Working

GridEcon apparie acheteurs et vendeurs de puissance de calcul. Pour les concepteurs du projet, l'exploitation des grilles informatiques devrait être identique à long terme au marché de l'électricité.

Un consortium financé par la Communauté Européenne a mis au point une plate-forme destinée à créer un marché commun pour les ressources de calcul. Cette plate-forme, baptisée GridEcon, fonctionne comme un point de liaison où acheteurs et vendeurs peuvent se rencontrer. Le point fort de ce service est un algorithme d'appariement, qui est chargé de la mise en relation. Cet algorithme prend en compte la quantité de ressources informatiques et la période de temps durant laquelle cette quantité est à louer. Sans oublier la fourchette de prix et la date d'expiration de la proposition.
Le meetic de la puissance informatique
Tout acteur du marché peut agir en tant que fournisseur ou vendeur de ressource, selon la demande. Par exemple, si une entreprise dispose d'un grand parc informatique, elle peut vendre son surplus de capacités. En revanche, si un besoin temporaire pour une puissance plus importante apparaît, la société peut déposer une annonce sur la plate-forme. L'usage de la puissance informatique se fait aussi avec la plate-forme.
Un projet qui s'adapte au client
Une fois l'exécutable téléchargé, les participants disposent d'un moteur de workflow, d'outils d'exécution, d'une interface graphique, et d'un composant lié à la supervision des opérations. Celui-ci gère entre autres l'utilisation des capacités de calcul et de la mémoire mises à disposition. Il regarde également le nombre d'opérations en écriture et en lecture. À noter que GridEcon est un logiciel open-source. Les entreprises qui souhaitent disposer de mécanismes supplémentaires sont ainsi à même de les développer. Les développeurs indépendants peuvent également proposer des fonctions.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas