Le Groenland, plaque tournante du haut débit

Par 11 décembre 2007

Un réseau de câbles de communication sous-marin va être déployé entre le Groenland, le Canada et l'Islande. L'infrastructure permettra aux résidents et entreprises du grand nord de bénéficier de services haut débit.

Internet trouve une autre voie de passage entre les Etats-Unis et l'Europe, via les fonds sous-marins de l’Atlantique nord. Un réseau câblé reliant le Groenland, l’Islande et le Canada va en effet être déployé sur 4 600 kilomètres. Ce projet, baptisé Greenland Connect autorisera les connexions à large bande entre ces trois territoires. Alcatel-Lucent a été choisi par Tele Greenland, principal fournisseur de télécommunications de ce territoire autonome rattaché au Danemark. Il assurera pour le déploiement de cette infrastructure dans le cadre d’un contrat  "clés en main" s’élevant à 90 millions d’euros.
Des infrastructures modernisées
Ce réseau transocéanique est destiné à couvrir la demande croissante de ses abonnés, entreprises comme particuliers, en services haut débit, indique Tele Greenland. La société prévoit par ailleurs de moderniser son offre pour les communications voix, les centres de données et d’appels ou encore des applications multimédia dédiées à la sécurité maritime. Le réseau Greenland Connect devrait offrir des capacités de 96x10 Gbit/s à son maximum. Il sera déployé en deux sections de plus de 2 000 kilomètres chacune reliant la ville de Nuuk à Milton (Terre-neuve) et Landeyarsandur (Islande).
Accéder au réseau mondial
“Avec notre vision "Groenland au Centre du Monde", nous devons aborder la croissance des besoins en connectivité tout en réduisant nos coûts d’exploitation et en garantissant une performance du meilleur niveau dans la continuité. Le câble Greenland Connect va permettre au Groenland de se faire une place sur le réseau mondial Internet, et d’offrir un accès direct aux marchés américains et européens,” a déclaré Brian Buus Pedersen, directeur général de Tele Greenland. Le projet devrait être achevé d’ici l’hiver 2008.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas