Le "group-buying" joue la diversification aux Etats-Unis.

Par 24 février 2000
Mots-clés : Future of Retail, Europe

L'achat groupé, permettant de faire baisser les prix en agrégeant la demande, connaît déjà de nombreuses déclinaisons dans le paysage du commerce électronique américain. Lancé en mai 1999, le lead...

L'achat groupé, permettant de faire baisser les prix en agrégeant la
demande, connaît déjà de nombreuses déclinaisons dans le paysage du
commerce électronique américain.
Lancé en mai 1999, le leader Mercata, a réalisé cinq mois plus tard une
levée de fonds de 35 millions de dollars auprès d'investisseurs, parmi
lesquels figure Europ@web, la filiale Internet du Groupe Arnault. Mercata
propose sur son site une grande variété de produits pour lesquels existe
une offre en temps limité.
Son principal concurrent Accompany, lancé en mars 1999, vient d'annoncer
un troisième tour de table de 35 millions de dollars, auquel ont participé
notamment Visa International et Marc Andreessen, le co-fondateur de
Netscape. La société s'implante actuellement à Munich et à Londres.
Son offre est plus axée sur l'électronique et l'informatique. Accompany a
mis en place un réseau de sites, le "Get it Together Network" incluant des
sites leaders comme FogDog Sports, About.com et FortuneCity. Il est
possible sur ces différents sites de voir l'évolution en temps réel du
cycle d'achat d'un produit, c'est-à-dire le prix plancher et le nombre
d'acheteurs nécessaires pour l'atteindre.
C-Tribe, start-up lancée en octobre 1999 (en train de lever son premier
tour de capital-risque) cherche à renvoyer les internautes vers les
magasins réels. Les membres de C-Tribe participent, comme sur les autres
sites, à des enchères à la baisse en temps limité. Toutefois, au lieu de
proposer des produits, le site vend des bons d'achat à utiliser dans de
grandes chaînes de magasin, restaurants et hôtels.
Le nouveau site beMany a choisi, pour sa part, de s'intéresser aux PME et
aux particuliers en leur offrant des réductions sur les services
(télécommunications, électricité, gaz, câble, etc.). Les offres ne se font
plus en temps limité. A chaque nouvelle vague d'acheteurs correspond une
baisse de tarifs pour l'ensemble des acheteurs déjà enregistrés. Pour son
lancement, beMany a obtenu 13 millions de dollars auprès de Softbank
Venture Capital et Bertelsmann Ventures.
Par ailleurs, Yahoo ! serait sur le point de développer à son tour le
group buying sur son site.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas 24/02/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas