Happytal fait le lien entre patients et commerces de proximité à l’hôpital

Par 15 janvier 2014 2 commentaires
Happytal

La startup Happytal améliore le quotidien des patients en proposant des services marchands, de la nourriture à la coiffure par exemple, directement livrés dans la chambre d'hôpital.

L'expérience hospitalière est rarement une expérience heureuse. Si l'accueil est bon et la maladie soignée, celle-ci peut devenir supportable, mais est encore synonyme non seulement de temps perdu au niveau personnel et professionnel mais surtout, dans le cas d'hospitalisations lourdes et longues, d'une solitude fortement ressentie. La startup Happytal cherche ainsi à rendre cette expérience, non plus seulement plus confortable mais aussi la plus humaine possible, en créant des liens véritables entre le patient et le monde extérieur. Que ce soit par le biais d'achats de produits ou surtout en offrant la possibilité à la famille et aux proches des patients d'offrir des prestations directement aux patients, le réseau formé par les partenaires d'Happytal permet ainsi de normaliser au mieux la vie du patient et de, comme l'explique Pierre Lassarat, co-fondateur avec Romain Revellat de la startup "faciliter les liens entre patients et proches."

Rapprocher patients et proches

La startup créée par deux anciens du cabinet McKinsey a ainsi cherché à construire un véritable réseau de détaillants et de fournisseurs de services en cherchant à privilégier le plus possible le commerce de proximité autour des hôpitaux. A partir du site, l'utilisateur, qu'il soit patient ou proche, est ainsi à même de choisir parmi un vaste quantité de produits et prestations, et ce au prix normal. "Nous avons tenu à proposer les mêmes prix aux utilisateurs : plutôt que d'effectuer un surprix de notre côté, nous préférons négocier un tarif d'échelle directement avec nos partenaires et ainsi ne pas le répercuter sur l'utilisateur." explique ainsi Pierre Lassarat. Cette stratégie s'intègre ainsi dans une volonté globale d'accessibilité et de normalisation du service proposé. A l'image de n'importe quel site marchand aujourd'hui, le patient peut choisir simplement et se faire livrer dans sa chambre, mais, et c'est le point particulièrement important, les proches et la familles ont la même possibilité. On peut ainsi, même si on est loin ou que l'on a pas le temps de faire des visites à l'hôpital, faire un geste à destination du patient, ne serait ce qu'un croissant et un journal.

Un service dynamisé par la comparaison inter-hôpital

Si le service est encore relativement jeune, la structure hospitalière française en fait un atout potentiel important, pour les patients certes, mais surtout pour les administrateurs de l'hôpital. Ceux-ci ne recevant de fonds de l'Assurance Maladie qu'à hauteur, principalement, du nombre de patients traités, le choix de l'hôpital devient un processus comparatif et consumériste classique pour le patient. "Happytal sert ainsi l'objectif d'attractivité des hôpitaux en offrant un avantage compétitif majeur dans la gestion du confort des patients." De fait comme le rappelle Pierre Lassarat, les patients choisissent souvent leur hopital sur la base de l'avis de proches, qui se font eux-memes un avis sur la base de critères critères subjectifs d'accueil, de pénibilité des formalités et de confort de traitement, nettement plus que la reconnaissance des qualités intrinsèques, difficilement perceptibles pour les non-médecins, des traitements proposés.

Haut de page

2 Commentaires

Super article !

Soumis par Irwin (non vérifié) - le 15 janvier 2014 à 19h38

C une bonne idée car les gens hospitalisée pourront retrouver une certaine autonomie car quand on est à l'hôpital à part la télé à fond car le voisin est sourd et les journaux déjà lus il n y a trop rien a faire et la vie sociale des gens est mise entre parenthèse

Soumis par Le gars (non vérifié) - le 22 janvier 2014 à 02h47

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas