HappyWakeUp, pour un réveil mobile en douceur

Par 25 septembre 2008 2 commentaires
Mots-clés : Smart city, Europe

Avec cette application, le microphone d'un téléphone portable devient sensible à la profondeur du sommeil du dormeur et diffuse des sons aptes à le sortir du lit sans violence.

Les téléphones portables deviennent de véritables centres de soin : suivi du rythme cardiaque ou du taux de glucose, et maintenant régulateur de sommeil. Deux universités finnoises* ont en effet développé un système d'alarme intelligent capable de détecter quel est le niveau d'éveil du propriétaire le matin afin de diffuser des sons relaxants. Des sons qui permettent à l'utilisateur de s'éveiller naturellement et non pas au bruit - souvent agressif lorsque l'on est en pleine phase de sommeil - de l'alarme. Le dispositif, baptisé HappyWakeUp, se télécharge sur le mobile et fonctionne grâce aux microphones de ce dernier, qui effectuent des analyses statistiques de voix et interprète les sons émis par le dormeur.
Le microphone identifie la profondeur du sommeil
"Nous avons constaté qu'un microphone basique était très sensible aux sons que nous produisons quand nous bougeons dans notre lit la nuit", explique le spécialiste du sommeil Tapani Salmi, qui participe au projet. Or, lorsque le dormeur est en phase d'éveil, son cerveau est déjà réceptif à son environnement. Les responsables du projet proposent donc aux propriétaires d'un mobile de placer leur téléphone portable sous leur oreiller ou sur leur table de chevet, et de programmer l'application vingt minutes avant l'heure habituelle de leur réveil. Si le dispositif considère que l'utilisateur n'est pas profondément endormi, il lui envoie des sons peu intrusifs. Au contraire, s'il estime que celui-ci dort profondément, il lui laissera vingt minutes de répit, avant de passer le relais à la sonnerie de réveil du téléphone.
Deux dollars les sept séances
Pour le moment, HappyWakeUp fonctionne sur les smartphones Nokia S60. Son essai pendant une semaine est facturé deux dollars. Il est également possible d'acheter une licence pour une utilisation plus longue. Seule interrogation : pour que les microphones soient branchés, il semble logique de devoir laisser le téléphone portable allumé pendant la nuit. Le risque d'être réveillé par un coup de téléphone impromptu semble plus à même de perturber le sommeil des utilisateurs que la sonnerie de leur alarme. A terme, le système pourra être étendu à d'autres utilisations : régulation des ronflements, détection de troubles du sommeil, notamment dans des endroits non couverts par des centres de santé, etc.
*l'université d'Helsinki et la Tampere University of Technology.

Haut de page

2 Commentaires

Je ne pense pas que dormir avec son tél portable allumé sous sa tête soit bon pour la santé...
L'idée est intéressante en soi, mais devient quelque part désuète si le portable doit rester allumé!

Soumis par jerome (non vérifié) - le 25 septembre 2008 à 15h32

Etonnante cette interrogation (mais remarque qui pourrait être pleine de bon sens).
Toutefois, toute la gamme Nokia propose un mode 'avion' qui désactive la partie téléphonie de l'appareil tout en laissant les modules tels que répertoire, agenda, ... actifs : Ainsi, point de risque d'être réveillé en sursaut par un appel au milieu de la nuit (bien souvent des faux numéros d'ailleurs) ou de se faire irradier le cerveau par l'appareil posé sur la table de nuit, pour cause de signal de réception faible ...

Soumis par Ti-Loute (non vérifié) - le 25 septembre 2008 à 17h12

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas