Hausse des cyber-attaques à visées criminelles en 2006 ?

Par 23 janvier 2006
Mots-clés : Smart city

En présentant son rapport 2005 sur la sécurité informatique, l'équipe Global Security Intelligence d'IBM a livré quelques unes de ses perspectives concernant les menaces auxquelles devront...

En présentant son rapport 2005 sur la sécurité informatique, l'équipe Global Security Intelligence d'IBM a livré quelques unes de ses perspectives concernant les menaces auxquelles devront vraisemblablement faire face les entreprises en 2006. Compte tenu de la sécurisation de plus en plus importante des logiciels et des réseaux, IBM pointe du doigt ceux qui constituent désormais le point d'accès le plus vulnérable au système d'information d'une entreprise ou d'une organisation : les utilisateurs.

L'équipe qualifie le niveau mondial des menaces informatiques de "moyen" pour l'année 2005. " La diminution du nombre des attaques diffuses en 2005 va à l'encontre de la conception très générale suivant laquelle les risques concernant les informations personnelles constituent une menace majeure", a déclaré à ce sujet Cal Slemp, vice président d'IBM Security and Privacy Services.

Parmi les tendances qui se dégagent pour 2006, IBM distingue :

les attaques menées de l'intérieur, avec des pirates qui s'efforceront de convaincre des utilisateurs accrédités de réaliser l'attaque pour eux

les attaques émises depuis ou à destination des marchés émergents

le blogging et les outils collaboratifs, qui accroissent les risques de fuites de données

la messagerie instantanée et les réseaux de peer-to-peer

les équipements mobiles, avec une augmentation sensible des logiciels malveillants à destination des téléphones portables et autres PDA.

Par ailleurs, le FBI ( Federal Bureau of Investigation ) vient de rendre public les résultats d'une étude menée auprès de 2 066 sociétés et organisations de quelques grands Etats américains au sujet de la cyber-criminalité. Cette dernière révèle que 9 entreprises sur 10 ont été attaquées au cours de l'année 2005. 83,7 % de ces attaques se sont matérialisées sous forme de virus et 79,5 % sous forme de spywares. 44 % de ces attaques seraient d'origine interne à l'entreprise.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/01/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas