Hausse des taux de clics et des achats générés par les e-mails commerciaux au 3ème trimestre

Par 23 décembre 2003
Mots-clés : Smart city

La multiplication du spam (courriers électroniques indésirables ou « pourriels ») est un véritable fléau pour les utilisateurs de messageries électroniques, qui perdent du temps à trier et ...

La multiplication du spam (courriers électroniques indésirables ou « pourriels ») est un véritable fléau pour les utilisateurs de messageries électroniques, qui perdent du temps à trier et supprimer les « pourriels », mais il en est un également pour les entreprises expéditrices de newsletters commerciales. Le risque est en effet que celles-ci se perdent dans la masse du spam, et les messages qu’elles contiennent ne soient pas lus par leur public.

Pourtant, comme le rapporte le fournisseur d’outils marketing DoubleClick dans une étude (fondée sur environ 2 milliards d’e-mails autorisés), les taux de distribution des entreprises commerciales et les taux de clics que leurs envois génèrent ont augmenté au troisième trimestre 2003. Les taux de distribution (e-mails envoyés moins les e-mails rejetés définitivement ou momentanément) sont en hausse de 1,7 % par rapport au troisième trimestre 2002, à hauteur de 88,2 %.

Les taux moyens de clics publicitaires (click-through) étaient de 9,2 % au troisième trimestre, soit une hausse de 8,2 % par rapport au troisième trimestre 2002. Malgré une chute des taux d’ouverture dans un certain nombre de catégories, les taux annuels de clic ont augmenté dans les catégories Services et produits de consommation (11,2 %), Vente au détail et par catalogue (8,8 %), Voyages (8,5 %) et Edition commerciale (8 %). Le taux de clic se maintient à 7,8 % dans la catégorie Services et Produits commerciaux, tandis qu’il chute à 9,3 % dans la catégorie Edition de consommation.

D’autre part, l’e-mail continue de favoriser les achats des internautes. Les commandes par e-mails distribués ont par exemple augmenté de 4,3 % (passant de 0,23 à 0,24 %) et la taille moyenne des commandes s’est élevée de 97 dollars au troisième trimestre 2002 à 101 dollars au troisième trimestre 2003.

( Atelier groupe BNP Paribas – 23/12/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas