Haute définition en vue pour les écrans mobiles !

Par 07 avril 2008

Des écrans souples et transparents. C'est ce que va rendre possible la recherche sur les fils conducteurs nanométriques.

Vous conduisez. Devant vous s'affichent des informations sur le trafic, la route à parcourir ou le fonctionnement du véhicule. Et ce sur votre pare-brise. Les passagers, eux, peuvent regarder un film en haute définition. Ces possibilités sont à portée d'atome. Des chercheurs des universités de Purdue, de Californie du sud et de NorthWestern ont en effet réussi à mettre au point une matrice active composée de transistors et de circuits électriques transparents.
Allumer sélectivement des diodes
Pour réussir cet exploit, les universitaires ont utilisé les nanotechnologies. Résultat : des transistors qui sont composés de fils électriques mille fois plus petits qu'un cheveu humain. Le tout est destiné à alimenter des diodes électroluminescentes organiques - les fameuses Oled. Une des particularités du système est que quand le courant n'est pas activé, le matériau ainsi constitué est totalement transparent. Avec la technique en court de mise au point, il serait possible de contrôler individuellement chaque diode. Pour le moment, les chercheurs arrivent à illuminer sélectivement une rangée d'un écran de la surface d'un ongle.
Souplesse et meilleure restitution
Le plus de ce dispositif est que les fabricants devraient disposer à terme d'interfaces qui auront aussi les avantages de l'Oled : souplesse, meilleure restitution des couleurs, vision non altérée même avec une forte inclinaison. Le groupe de travail a pensé à d'autres applications possibles comme du papier électronique haute définition. La baisse du prix des écrans - composés de diodes électroluminescentes - dédiés aux dispositifs portables est également un objectif. A noter qu'une autre équipe de chercheurs devrait être intéressée par ces avancées : celle de l'université de Washington qui travaille sur les lentilles souples capables d'afficher des informations.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas