Hewlett-Packard: Patricia Dunn quitte le groupe plus tôt que prévu

Par 25 septembre 2006
Mots-clés : Smart city

Patricia Dunn ne devait quitter la présidence du conseil d'administration de HP que le 18 janvier prochain. Mais elle a annoncé sa démission avec effet immédiat vendredi dernier...

Patricia Dunn ne devait quitter la présidence du conseil d'administration de HP que le 18 janvier prochain. Mais elle a annoncé sa démission avec effet immédiat vendredi dernier. C'est Mark Hurd, l'actuel CEO du groupe, qui la remplacera. "Pour aller de l'avant, nous estimons qu'il est de l'intérêt de la société que [Patricia Dunn] s'efface, compte tenu de la perturbation que sa présence à notre conseil continue de créer", a indiqué le conseil d'administration de Hewlett-Packard dans un communiqué.
 
HP a en effet admis que Patricia Dunn avait engagé des détectives privés pour piéger un des membres du conseil d'administration qui divulguait à la presse le contenu des sessions du conseil. En outre, HP fait aussi l'objet d'une enquête judiciaire qui devra déterminer si les détectives engagés par l'ex-présidente ont utilisé des moyens illégaux, comme l'usurpation d'identité, pour mener à bien leur enquête.
 
De son côté, Mark Hurd, qui vient de reprendre la fonction de Patricia Dunn, a reconnu son implication dans l'emploi de méthodes contestables pour repérer les fuites dans son groupe. Il a par exemple reconnu avoir approuvé l'envoi de faux e-mails pour piéger les journalistes. Mark Hurd devra témoigner sur cette affaire la semaine prochaine devant une sous-commission de la Chambre des Représentants.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 25/09/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas