Depuis hier, Canal + est devenu le deuxième câblo opérateur français.

Par 10 septembre 1997
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Déjà actionnaire à hauteur de 20 % de la filiale câble de la Générale des eaux, la Compagnie générale de vidéocommunication (CGV), Canal+ a racheté la majorité des parts de la Générale des Eaux (56,...

Déjà actionnaire à hauteur de 20 % de la filiale câble de la Générale des
eaux, la Compagnie générale de vidéocommunication (CGV), Canal+ a racheté
la majorité des parts de la Générale des Eaux (56,6 %). Comme indiqué hier
dans la revue de presse, la CGE conserve 15 % du capital de CGV. Alors
qu'hier encore on parlait du tandem Canal + / Time Warner pour
l'acquisition de l'activité câble de la CGE (voir la revue de presse du
09/09), c'est finalement seule que la chaîne cryptée est montée à 76,6 %
dans le capital. A la fin du mois de juillet, les négociations avec Time
Warner auraient échoué "sur le fil" . En confiant hier "nous n'avons pas
forcément vocation à garder 76,6 % dans la CGV", Marc-André Feffer,
vice-président de Canal+, espère trouver à terme "un partenaire industriel
international, minoritaire". Grâce à cette prise de contrôle de la CGV,
Canal+ augmente son portefeuiulle d'abonnés et peut "jouer la
complémentarité entre le câble et le satellite" pour la commercialisation
de son bouquet numérique. La majorité des pertes financières de la CGV ont
été apurées par la CGE avant la vente, ramenées de 1,5 milliard à 500
millions de F. La société partiellement endettée, rachetée pour un franc
symbolique, sera consolidée dans les comptes de Canal+ et pèsera sur son
résultat. Son réseau est entièrement numérisé, 25 000 foyers sont déjà
équipés de terminaux numériques. Afin de doper les résultats de la CGV,
Canal + mise sur une relance commerciale axée sur la nouvelle offre
audiovisuelle et les services sur Internet. En partenariat avec les villes
de province où la CGV est implantée (Lyon, Grenoble, Nantes, Toulouse,
Nice ...) et de la région parisienne (Hauts-de Seine, Val-de-Marne),
Canal+ veut développer le portefeuille, le réseau ne comptant en effet que
550 000 abonnés dont 215 000 au service antenne et 335 000 au service de
base sur 1,9 million de prises. Pierre Lescure, le président du groupe,
pour "augmenter le taux de raccordement au câble" va proposer une offre de
programmes "étoffée et plus compétitive avec une politique tarifaire
offensive". Devant également entraîner de nouveaux abonnements, l'accès à
Internet sur les réseaux de la CGV sera exploité "conjointement" avec la
CGE via Cegetel. Dès le mois de janvier, ce service à haut débit sur le
câble devrait être proposé.
(Les Echos - Le Monde - Le Figaro - La Tribune - Libération - 10/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas