La high-tech portera la croissance américaine

Par 31 mars 2009 1 commentaire

Le secteur technologique a continué à créer des emplois en 2008. Pour TechAmerica, le plan de relance économique, qui fait la part belle aux investissements technologiques, en fera un acteur majeur de la croissance.

"L'industrie high-tech est bien placée pour aider l'économie américaine à renouer avec la croissance", annonce Christopher W. Hansen, PDG de TechAmerica. Le consortium industriel vient de publier CyberStates 2009, une étude sur le marché de l'emploi dans le secteur technologique Etat par Etat. La conclusion qu'il livre est qu'en 2008, le secteur a continué à créer des postes : soixante dix-sept mille exactement, pour un total national qui frôle les six millions de professionnels. Même si ce résultat n'est pas à la hauteur des années précédentes (près de 80 000 en 2007), il fait cependant acte d'une croissance continue depuis quatre ans. Une croissance qui devrait continuer, malgré un ralentissement prévu pour 2009. Selon le rapport, l'un des moteurs de cette bonne santé et de son influence sur l'économie nationale est le plan de relance économique voté récemment.
Un plan qui fait la part belle aux investissements technologiques
L'un des principaux volets de l'American Recovery and Reinvestment Act est en effet l'investissement dans des infrastructures modernes et dans des technologies capables de moderniser les systèmes de santé et éducatif du pays. Et de mettre en place des solutions de production de l'énergie plus respectueuses de l'environnement. "Ces investissements technologiques vont stimuler la croissance au niveau de l'Etat, de la région et de la nation", rappelle Phillip J. Bond, président de TechAmerica. En ce qui concerne le présent, le rapport souligne que ce ne sont pas moins de trente-neuf Etats qui ont enregistré une croissance importante en termes de création d'emplois en 2007, date de la collecte d'information par TechAmerica. Avec une surprise : l'Etat créateur du plus grand nombre de postes high-tech n'était pas la Californie, mais le Texas.
Le Texas, premier créateur d'emplois
Il annonce un total de près de quinze mille postes supplémentaires. En seconde et troisième position viennent la Géorgie et l'Etat de Washington. La Californie n'est cependant pas en reste. Avec plus de neuf cent quarante mille personnes spécialisées dans le secteur technologique, l'Etat qui héberge la Silicon Valley rassemble la plus grande partie des troupes. Mais au niveau de la concentration, c'est la Virginie qui remporte la première place : sur mille salariés du secteur privé, quatre-vingt douze sont employés par l'industrie high-tech. Par comparaison, le taux est de soixante et onze pour mille en Californie. TechAmerica est une organisation qui rassemble les membres de plus de mille cinq cents entreprises. Elle est issue de la fusion entre l'association AeA et l'Information Technology Association of America (ITAA).

Haut de page

1 Commentaire

Article sélectionné dans mon blog revue en lien

Soumis par julien (non vérifié) - le 07 avril 2009 à 04h48

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas