L'homme de Néandertal, manager de l'entreprise

Par 03 octobre 2008
Mots-clés : Asie-Pacifique

Pourquoi votre patron est blanc, issu de la classe moyenne et est expansif ? C'est la bonne question qu'a posé le professeur Braithwaite de l'University of New South Wales en Australie. Parce que l'entreprise subit l'influence de la préhistoire ! Voilà qui a de quoi rassurer.

Parenthèses : voir les pages d'Open Space (la BD, pas le livre) où le responsable commercial est caricaturé en homme des cavernes. Fin des parenthèses.

Résultat, le mâle domine, protège son territoire et exclut ceux qui ne sont pas d'accord avec le groupe. Cliché ? Eh non, tout cela ressort d'une centaine d'entretiens effectués durant quinze ans avec des travailleurs dans le monde de la santé. Et serait (je mets serait, c'est un vieux truc de journaliste pour ne pas se mouiller au cas où l'information serait totalement fausse, mais qui, si elle se révèle vraie, est à mettre au crédit de l'intrépide rédacteur), selon le chercheur, extrapolable à d'autres secteurs. Mr. Braithwaite a d'autres conclusions dans sa blouse : les managers ne prennent que rarement des pauses déjeuner et des pauses café, alors que les non managers accordent régulièrement du temps à des pauses. Les managers ne passent pas autant de tant qu'on le pense à lire assis tranquillement : ils sont en réunion à manœuvrer et à se positionner. Une jungle on vous dit, une jungle. D'ailleurs, moi, le petit blanc issu de la classe moyenne, j'y retourne.

Avertissement : j'ai titré sur la caractéristique néandertalienne, parce que le mot évoque tout de suite un hominidé prognathe et bas du front, parlant par onomatopées et couvert de poils. Mais je sais bien que Homo neanderthalensis n'était pas cette caricature (on ne sait jamais, un anthropologue peut traîner sur ces pages).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas