Hongkong Telecom (HKT) présente la première "vidéo à la demande" grand

Par 13 novembre 1997

public. HKT vient d'obtenir mercredi 5 novembre, après trois ans d'expérimentations, la première licence de télévision interactive sur le territoire de Hongkong, via sa division Interactive Multimed...

public. HKT vient d'obtenir mercredi 5 novembre, après trois ans
d'expérimentations, la première licence de télévision interactive sur le
territoire de Hongkong, via sa division Interactive Multimedia Services
(IMS). L'opérateur pourrait lancer, en première mondiale et en grandeur
réelle, le premier service de "vidéo et musique à la demande" d'ici la fin
de l'année une fois les termes exacts de la licence négociés avec
l'autorité de tutelle. Les abonnés d'HKT se verront offrir, dans la phase
de lancement, l'accès à quelque 100 films (films d'art et d'essai,
dernières parutions et dessins animés) et à près de 100 chansons de
karaoké, soit mille heures de programmes en tout. HKT explique "selon le
succès du service, ce répertoire pourra être augmenté à l'infini. Nous
n'avons pas de limite technique". Un service de "télé-achat" portant sur 6
000 produits sera proposé début 1998, puis en mars des jeux électroniques,
des services bancaires. L'offre de HKT sera complétée à plus long terme
par une connection à Internet et des programmes éducatifs. 24 h/24,
l'abonné, moyennant 225 à 300 F de frais d'installation, 150 F
d'abonnement mensuel, un tarif par film de 15 à 22 F, un tarif par chanson
de 2,30 à 3 F, pourra visualiser les films de son choix à partir d'une
simple ligne téléphonique et d'un téléviseur classique. L'abonné disposera
d'une commande à distance et d'une "boite numérique intelligente"
comprenant un décodeur, un modem ultra rapide, un système de décompression
de données numériques et de transformation des données numériques en
données analogiques, conçue et fournie par HKT et NEC. Pour appeler le
serveur vidéo, l'utilisateur n'aura simplement qu'à pousser sur un bouton
de sa commande à distance. Véritable prouesse technique, un système CRS
"cell relay service" faisant appel au mode de transfert asynchrone (ATM),
permet de gérer des dizaines de milliers d'appels simultanés pour un même
programme. Selon HKT, le coût de connexion des foyers est de "trois à
quatre fois moins cher que n'importe où ailleurs dans le monde". Très
réceptifs aux nouvelles technologies, les hongkongais leur consacrent un
budget atteignant 7,5 % du PIB (2,5 % aux Etats-Unis). D'ici un an, HKT
vise 88 000 abonnés, et 300 000 en 2000. Selon un opérateur téléphonique
étranger "si elle fonctionne, la télévision interactive de HKT sera
considérée comme un standard par les professionnels du monde entier".
(Le Monde - 13/11/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas