L’hôpital français, fer de lance de l’innovation médicale

Par 03 juin 2016
Mots-clés : e-Health, hopital, Innovation, Europe
PHW

Lors de la table ronde L’innovation par le progrès médical qui a eu lieu pendant la Paris Healthcare Week, un bilan a été fait sur les avancées et les retards français dans le domaine de l’innovation médicale.

La France peut s’inspirer de l’innovation médicale dans les autres pays européens 

Comme l’explique Olivier Véran, neurologue hospitalier mais aussi conseiller régional en Auvergne-Rhône-Alpes: “En France, nous ne sommes pas en avance pour proposer des medtech à nos patients. Beaucoup d’innovations voient le jour mais ne sont pas pérennisées faute de moyens. Quand on demande à Koelis, une startup de trois salariés qui travaille dans la biopsie de la prostate de faire une étude d’impact médico-économique avant de pouvoir proposer ses services en France, cela lui est impossible. La startup en question qui est incubée à Grenoble fait 80% de ses ventes entre les Etats-Unis et l’Inde. Je pense qu’il faut savoir s’inspirer d’autres pays, comme l’Allemagne par exemple qui propose un accompagnement initial de l’innovation. Bien sûr, cela ne marche pas à tous les coups, mais cela permet de ne pas perdre de précieuses innovations.”
 
Anne-Marie Armanteras de Saxcé , directrice générale de l’offre de soins au Ministère de la Santé rajoute: “Il faut quand même constater que nous sommes en retard. En France, on expérimente actuellement la télémédecine alors que c’est une innovation qui date d’il y a 15 ans.” Et dans les CHU, le bilan n’est pas forcément beaucoup plus positif. Yann Bubien, Directeur Général du CHU d’Angers le reconnaît: “On a un gros retard sur les réseaux sociaux et la e-réputation. Il est temps de nous y mettre.” 
 

L’hôpital français reste un lieu majeur d’innovation

Cependant, cela ne doit pas faire oublier que même si la France a du retard en comparaison d’autres pays, l’hôpital est un grand vecteur d’innovation. Pas moins de 108 premières médicales d’ordre mondial ont été réalisées dans les CHU français depuis leur création en 1958 comme le rappelle la Fédération Hospitalière de France (FHF). Le budget annuel de la recherche, de l’enseignement et de l’innovation en France est d’ailleurs de 2 milliards d’euros pour les CHU, soit 15% de leur budget total selon une étude IPSOS de 2015 pour la FHF. En faisant quelques améliorations, la France a cependant le potentiel de changer les choses, Yann Bubien a d’ailleurs une proposition concrète: “Pour plus innover, il faudra repenser la valorisation financière des personnels de santé qui s’investissent sur des projets transversaux, c’est une bonne manière de faire avancer l’hôpital.”  Enfin, selon une enquête réalisée auprès des exposants de la Paris Healthcare Week, les acteurs de la e-santé pensent que les transformations majeures qui attendent le secteur hospitalier que sont les regroupements hospitaliers, le développement de l’ambulatoire et celui de la télémédecine vont être favorables à leur activité. 
 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas