L'hôtellerie de plein air a besoin de suites logicielles capables d'automatiser les tâches relatives à la gestion du parc applicatif...

Par 15 septembre 2008
Mots-clés : Europe

Pouvoir d'achat en baisse ou simple envie de nature, le camping n'a jamais été autant à la mode que cet été. Pour aider les responsables de sites à affronter de plein pied la prochaine saison, il fallait au moins un logiciel ultra-perfectionné et capable d'automatiser un certain nombre de processus. Voilà qui est chose faite avec Enaia Camping, une suite logicielle qui régit de manière autonome l'ensemble des tâches relatives à la gestion du parc applicatif, comme la répartition des emplacements, la tarification, la réservation... Ce, même si la connexion Internet ne fonctionne pas.

Cerise sur la caravane, Enaia facilite même "le partage d'information avec des partenaires (comptables, fournisseurs, commerciaux..." [sic]. Il faudra encore attendre par contre avant que la suite ne fasse le nettoyage des sanitaires...

Pourquoi en parler ? Peut-être parce que le système a remporté le Sett d'or de l'innovation au Salon national de l'Equipement et des Techniques du Tourisme 2007. Et qu'il a quand même été développé dans le cadre d'un programme incluant des laboratoires prestigieux comme celui de robotique de Montpellier (LIRMM). Ou plutôt parce que sur le communiqué, camping devient "hôtellerie de plein-air", un peu comme femme de ménage se transforme en "technicienne de surface" et caissière en "hôtesse de caisse". Evidemment, camping, ça fait moins propre...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas