HP industrialise des écrans flexibles économes et économiques

Par 13 janvier 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Le constructeur annonce l'industrialisation de son prototype d'écran flexible qui s'enroule sur lui-même à la manière d'une feuille de papier. Applications possibles : téléphones, journaux électroniques...

Cela fait longtemps que les industriels attendent la commercialisation de l'écran souple et du papier électronique. Ces derniers viennent tout juste de faire le grand saut du laboratoire à la production de masse. Ceci, grâce à la collaboration de HP, FDC*, DuPont Teijin Films et E Ink, qui ont créé un premier prototype peu gourmand en électricité, souple, incassable et en plastique. Il ne s'agit donc pas d'une trouvaille de laboratoire ni d'un prototype prometteur mais d'un procédé au stade préindustriel. L'écran HP pourrait trouver rapidement des applications et voir l'essor d'une nouvelle génération de smartphones, ordinateurs portables et autre appareil électronique mobile. Et peut-être un jour, le journal électronique tant désiré ainsi que la signalisation murale flexible.
Un matériau plastique souple pour une fabrication simplifiée...
La technique de fabrication simplifiée - basée sur une technique mise au point par HP Labs et baptisée SAIL (self-aligned imprint lithography) – permettrait une commercialisation à bas coûts. Celle-ci permet aux informations de s'afficher correctement malgré une distorsion éventuelle du support. Elle conduirait à un parfait alignement des motifs imprimés classiquement par lithographie et formant les composants électroniques qui constituent les pixels. Et ce, quels que soient les défauts induits par le procédé de fabrication. Un peu comme une voile, les informations sont imprimées sur le support à mesure que celui-ci se déroule, telle une bobine.Le matériau utilisé pour fabriquer cet écran est un plastique souple, léger et facilement transportable.
... et une consommation d'énergie moindre
"En plus d’être économique à la production, la technologie SAIL présente une approche écologique de la  fabrication des écrans électroniques," déclare Carl Taussig, directeur du département des surfaces d’information chez HP. Elle emploie, à volume égal, 90 % de matériaux en moins, que les écrans traditionnels. Cela implique une consommation d’énergie moins importante que les écrans standard. Le prototype est, pour l'instant, monochrome. D'ici trois ans, un écran flexible en couleur devrait voir le jour. HPse positionne donc clairement comme l’un des futurs acteurs clésdusecteur des écrans souples. "Le marché devrait se développer pour atteindre près de trois milliards de dollars d'ici 2013," indique Vinita Jakhanwal, analyste chez iSuppli.
* Flexible Display Centre de l'Arizona State University

Haut de page

1 Commentaire

slt c Ivone j'ai 88 pige é jsui accro lol lé jen's

Soumis par ivone (non vérifié) - le 04 octobre 2013 à 13h21

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas