Hugo Boss attire le chaland par la réalité augmentée

Par 21 décembre 2009
Mots-clés : Future of Retail

La marque propose aux clients de se rendre en magasin pour présenter à un écran une carte qu'ils ont reçue. Un jeu de Black Jack se lance, qui leur permet de gagner des bons d'achat.

Editeurs et industriels du disque ne sont pas les seuls à exploiter les solutions de réalité augmentée à des fins marketing. En partenariat avec Total Immersion, Hugo Boss a lancé dans ses boutiques de Sloane Square à Londres Black Magic. L'opération permet aux clients de gagner jusqu'à 250 livres en bons d'achat dans le magasin s'ils se prêtent à un jeu virtuel de Black Jack. Il leur suffit de présenter devant un écran une carte de la marque qui leur a été remise ou la double page promotionnelle insérée dans le magazine gratuit Stylist and Shortlist. Sur l'écran, un jeu de cartes virtuelles est alors battu.
Réalité augmentée et magie noire
Une carte est ensuite sortie du paquet. Les personnes ayant une carte identique à celle qui vient d'être sélectionnée se voient remettre leurs bons. L'environnement virtuel a été créé dans une ambiance s'inspirant de la magie noire, afin de rester dans la logique de la ligne picturale de la marque. "La réalité augmentée tire l'expérience d'achat à un autre niveau. C'est une technologie à ne pas négliger pour augmenter la fréquentation en boutique et le nombre de ventes", note Myles Peyton, de Total Immersion.
Un taux de réponse important
Un tel système vise en effet à attirer en boutique des personnes qui ne pensaient en effet pas forcément acheter de produits de la marque en leur proposant cette expérience ludique. Selon les responsables du projet, le nombre de personnes entrées en magasin après avoir feuilleté le magazine est conséquent. "Nous avons été surpris du taux de réponse des lecteurs. Ils semblent avoir apprécié la possibilité d'interagir avec la technologie", explique une personne de l'agence londonienne SimonandJohn, responsable de la campagne. Celle-ci durera trois semaines. L'installation a été réalisée par Crossplatform.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas