IBM Connect : la nécessité d'alignement dépasse maintenant la simple adoption

Par 30 janvier 2013
change

Le temps n'est plus à se poser la question d'intégrer ou non les réseaux sociaux et les nouvelles technologies. Il s'agit maintenant d'une nécessité pour les entreprises de s'aligner aux autres.

Réticentes ou non, les entreprises ne doivent plus se demander s'il est bien d'adopter une stratégie sociale, mais plutôt à s'aligner sur celles qui sont déjà en place. Ceci résume parfaitement les propos recueillis lors de la table ronde consacrée aux tendances du "Social Business" pour l'année 2013, qui a eu lieu ce lundi à l'IBM Connect. Les experts* présents à celle-ci ont rappelé que les entreprises devront nécessairement être sociales d'ici cinq ans. Et pour répondre à cette nécessité, il faut regarder la première des quatre tendances phares de 2013, qui est d'élargir l'usage d'outils technologiques à tous les pôles de l'entreprise, et non plus seulement au département marketing. Car d'après une étude récente de McKinsey Quarterly, les bénéfices d'une telle adoption sont déjà clairement visibles.

Cross-services et changement de vision du mobile

Ainsi, si on constate une augmentation de 17% de l'efficacité du marketing grâce au social, au niveau des ventes, le chiffre d'affaire grimperait de 15%. De même, au niveau du développement de produits, l'étude rappelle que le social réduit de 20% l'accès de celui-ci au marché. Enfin, du point de vue du service client, on constate une augmentation de 20% de la satisfaction client. Seconde tendance à suivre : le cumul du social, des analyses, du cloud et du mobile comme clé du succès. Et qui dit mobile, dit inquiétude du consommateur concernant la sécurité de ses données. Et concernant celle-ci, les experts sont unanimes sur le fait que cette inquiétude est générationnelle et devrait être moins importante dans le futur. Toutefois, on attend un meilleur encodage des données qui devrait permettre à l'utilisateur d'avoir le type et le niveau de confidentialité qu'il souhaite.

Importance du PDG dans le processus et formation

Troisième tendance mise en lumière par le panel, la nécessité pour les PDG eux-mêmes d'utiliser les outils sociaux. Selon celui-ci, il n'est plus temps de se braquer, mais de prendre en compte que s'ils ne s'alignent pas, leurs futurs salariés, eux, quoi qu'il arrive le feront. Pour cela, les experts proposent d'y aller étape par étape, en commençant par des emails ou des blogs. Enfin, s'il est bien d'appliquer ces conseils, il est aussi important de les partager. Ainsi, la dernière tendance sera à la "social education" et aux stratégies de développement de l'engagement du salarié. Et plus que d'expliquer comment devenir social, il faudra une sensibilisation au pourquoi de cet usage. Et cela devrait sans doute passer par la gamification.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas