IBM a lancé le concept d'e-business il y a un an.

Par 29 janvier 1999
Mots-clés : Future of Retail

Selon une enquête réalisée à la fin 1998 par l'Ifop pour le compte d'IBM, 6 % seulement des 502 entreprises de plus de 20 salariés interrogées associent un produit d'IBM à ce concept, lié à l'util...

Selon une enquête réalisée à la fin 1998 par l'Ifop pour le compte d'IBM,
6 % seulement des 502 entreprises de plus de 20 salariés interrogées
associent un produit d'IBM à ce concept, lié à l'utilisation d'un
intranet, d'un extranet ou d'Internet. Pour 54 % d'entre elles,
l'e-business est synonyme de développement de l'activité économique, mais
pas forcément lié à Internet.
Une grande confusion règne dans l'esprit des chefs d'entreprises
interrogés. Certains associent l'e-business à de la simple publicité,
d'autres à la messagerie électronique, d'autres à un produit qui
s'inscrirait dans la mondialisation du commerce.
67 % s'estiment globalement mal informés. 40 % souhaitent développer un
projet lié à l'e-business, 29 % ne l'envisagent pas avant longtemps.
Selon le secteur d'activité, les écarts se creusent. 48 % des projets sont
prévus dans le secteur commercial, 44 % par les sociétés de services. Avec
respectivement 32 et 36 % de projets envisagés, l'industrie et le secteur
du bâtiment et des travaux se sentent assez peu concernés.
67 % des chefs d'entreprises pensent que l'e-business modifie les
relations avec les partenaires, 63 % estiment qu'il développe les ventes,
58 % qu'il améliore le travail d'équipe, 51 % qu'il améliore
l'organisation interne et 50 % qu'il permet de fidéliser la clientèle.
La priorité des entreprises reste toutefois Internet. 55 % estiment en
effet qu'elles créeront d'abord un site sur le Web avant de réaliser un
intranet ou un extranet.
(01 Informatique - 22/01/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas