IBM négocierait la vente de sa division PC

Par 03 décembre 2004

Le cabinet Gartner a une fois de plus eu le nez creux. Il y a trois jours, ses analystes annonçaient dans un communiqué que le marché des PC verrait la disparition, d'ici 2007, de trois des dix...

Le cabinet Gartner a une fois de plus eu le nez creux. Il y a trois jours, ses analystes annonçaient dans un communiqué que le marché des PC verrait la disparition, d'ici 2007, de trois des dix plus gros vendeurs d'ordinateurs. Restait à déterminer qui de Dell, HP, IBM, Fujitsu, Siemens, Toshiba, Nec, Apple, etc. partirait le premier.Le New York Times prétend aujourd'hui avoir la réponse à cette question. Il annonce dans ses colonnes qu'International Business Machines serait sur le point de vendre sa division PC. Le fabricant a depuis longtemps laissé sa place de leader à Dell ou à Hewlett-Packard pour se concentrer sur le marché des serveurs et des services. Aujourd'hui, les PC représentent 12 % de son chiffre d'affaires. La vente de sa division PC rapporterait entre un et deux milliards de dollars, selon les estimations du New York Times, qui avance même qu'IBM est entré en négociation avec son fabricant concurrent (lui aussi au top ten des fabricants d'ordinateurs personnels) Lenovo, le plus gros constructeur chinois. IBM aurait donc cédé aux conseils de ceux qui depuis des années lui rappellent que les PC ne lui apportent que de faibles profits, voire des pertes. A ce sujet, lire aussi : "Trois des dix plus gros fabricants de PC pourraient disparaître d'ici 2007" (30.11.2004)(Atelier groupe BNP Paribas - 03/12/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas