IBM donne une voix à la ville pour qu’elle puisse répondre à ses citoyens

Par 20 août 2015
screaming at the city

La ville de Surrey au Canada vient de lancer son application dédiée. Deux petites particularités font la différence : elle s’appuie sur le Watson d’IBM et utilise l’équivalent du Siri d’Apple pour donner une “voix” à la ville et donc à ses citoyens.

En 2012, la ville de Surrey au Canada recevait de la part d’IBM, via son Smarter City Challenge, une subvention de 400 000 dollars et l’aide d’experts de la firme américaine pour repenser la ville en une smart city. Trois ans plus tard, la ville a été nommée l’un des 7 communautés plus innovantes de 2015 par le think tank new-yorkais Intelligent Community Forum et ce, grâce à son programme Smart Surrey Strategy. Celui-ci a notamment permis la création d’un “Innovation Boulevard”, espèce de centre de recherche dont le but est de faire émerger des innovation dans le domaine médical, un “Traffic Management Center” permettant de contrôler à distance les feux de signalisation et d’adapter leur fréquence en fonction du trafic et le déploiement de bornes Wi-fi dans toute la ville.

Plus intéressant, une autre initiative de la part du conseil municipal de la ville a fait parler d’elle ces derniers jours : l’application My Surrey App. Si celle-ci n’est à priori pas innovante dans le sens où les applications permettant d’accéder à des services en ligne d’une ville sont légions, elle reste tout de même remarquable de part la technologie se cachant derrière. En effet, le partenariat d’IBM avec la ville a été fructueux : l’application intégre pour la première fois le programme informatique d’intelligence artificielle de l'entreprise, Watson. Celui permettra en effet au citoyen de poser directement à l'application des questions liées aux services de la ville et d'attendre une réponse personnalisée à la manière d'un opérateur téléphonique.

Plu particulièrement, les utilisateurs pourront poser des questions aussi précises que la collecte des emcombrants, les lois en vigueur concernant l'arrosage ou encore les lieux de stationnement. Selon Brian Hurley, CEO de Purge Forge, l'entreprise à l'origine de l'application, ce type de technologies présente un véritable avantage financier pour les villes puisqu'il permet d'effectuer des économies en réduisant le nombre d'appels sur les standards téléphoniques de la ville, soit une réduction de 6 dollars par appel. Mais pour Lina Heppner, Maire de Surrey, c'est l'aspect "humain" qui est en jeu – celle-ci estimant que « l'intégration de Watson augmentera l'efficacité et surtout l'expérience utilisateur des citoyens de la ville ».

Vue de l'application Mys Surrey App sur Apple Watch

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas