IBM place l'analyse de données au cœur de son logiciel pour soins préventifs

Par 25 octobre 2012
stéthoscope dans un écran d'ordinateur

Le nouveau logiciel d'IBM, Patient Care and Insights, étend l'application des données électroniques de santé aux soins préventifs. L'information que les praticiens peuvent traiter sur base de données exploitables du patient pourrait améliorer tous les niveaux de la santé.

Le rôle de l'informatique dans l'amélioration des soins de santé s'est accru avec l'extension des données électroniques de santé et les encouragements du gouvernement américain pour poursuivre dans cette voie. IBM espère encourager la transition vers les soins préventifs avec son nouveau logiciel, pour praticiens et hôpitaux, qui capitalise sur l'analyse de données. Le logiciel d'analyse Patient Care and Insights crée des modèles prévisionnels de différentes conditions physiques, identifie les possibilités d'intervention précoce et coordonne les soins aux patients. Les analyses sont le fruit de capacités et d'algorithmes qui analysent, d'un seul coup, des milliers de caractéristiques, des facteurs démographiques, sociaux, cliniques et financiers combinés aux notes prises par les médecins.

Exploiter Big Data pour les dispensateurs de soins

L'analyse des données permet à IBM de renforcer le focus sur la santé sur la base de cas, de plans de santé électroniques centrés sur le client et d'analyses de la population. Cet outil permet de traiter un volume de données cliniques bien plus efficacement que ce que peut traiter le cerveau humain. Comme le montre l'étude d'IBM (PDF), les décisions précises sur base du phénotype clinique sont basées sur 5 faits qui constituent la Human Cognitive Capacity. Mais d'autres décisions font appel à des faits beaucoup plus nombreux, celles basées sur la génétique structurelle, les conditions chroniques multiples, toutes dépassant le nombre maximum de faits avec lesquels les médecins, seuls, sont capables de jongler. Avec le passage de la santé au dossier électronique de santé et la création de systèmes d'analyse permettant une utilisation optimale des données, le modèle centré sur le patient apporte différents niveaux de valeur au système de santé, comme le démontre un modèle économétrique.

Les soins préventifs, source de réduction des coûts et d'accroissement du ROI

En étant capable de voir comment des patients présentant des symptômes similaires ont réagi à des traitements spécifiques et en aiguillant les patients vers les médecins les plus adaptés sur base de leur condition, les dispensateurs de soins puisent dans « la mémoire collective » du système de soins de santé. Les praticiens peuvent traiter l'information textuelle issue du PCI, ce qui leur permet d'identifier les patients à risque et d'anticiper les résultats et les effets d'une intervention. Ces résultats semblent optimisés pour les catégories présentant le plus de risques, comme les résidents des Patient Centered Medical Homes. Dans son hôpital test hypothétique, IBM a estimé que les résultats économétriques combinés de la qualité des soins, du coût opérationnel et des revenus d'un centre médical académique de 800 lits atteindraient 81,3 millions de dollars.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas