IBM doit plier aux revendications de 20 salariés.

Par 06 avril 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Après la signature d'une convention avec IBM en 1994, 45 salariés du groupe quittaient l'entreprise pour la société Data Systems Industry Europe (DSIE). Cette société était mise en liquidation judic...

Après la signature d'une convention avec IBM en 1994, 45 salariés du
groupe quittaient l'entreprise pour la société Data Systems Industry
Europe (DSIE). Cette société était mise en liquidation judiciaire peu de
temps après, les privant ainsi de leur nouvel emploi. Après avoir porté
l'affaire devant les prud'hommes, 20 des salariés licenciés obtenaient, en
décembre 1996, une condamnation de principe d'IBM, mais sans leur
réintégration dans l'entreprise. Ayant fait appel, un jugement de la cour
d'appel de Montpellier a ordonné jeudi "leur réintégration au sein de la
société IBM France, sous astreinte de 1 000 F par jour et salarié suivant
la notification du présent arrêt". De plus, IBM s'est vue condamner à
verser la somme de 4 millions de F aux 20 salariés concernés.
(Libération - 3-4/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas