IBM s'apprête à vendre ses PC sur Internet.

Par 11 avril 1999
Mots-clés : Smart city

Les clients d'IBM pourront, à partir du mois de mai, avoir accès à l'ensemble du catalogue de micro-ordinateurs et de petits serveurs via le site Web d'IBM. Big Blue commercialise déjà via le Web ...

Les clients d'IBM pourront, à partir du mois de mai, avoir accès à
l'ensemble du catalogue de micro-ordinateurs et de petits serveurs via le
site Web d'IBM. Big Blue commercialise déjà via le Web ses ordinateurs
Aptiva ainsi que ses portables ThinPad.
Selon le groupe, la vente en ligne pourrait représenter 40 % du chiffre
d'affaires global de la division PC d'ici deux ans, contre 20 % en 1998.
Le rapport annuel ayant révélé que l'activité PC d'IBM avait perdu l'an
dernier près de 992 millions de dollars, le groupe se devait de réagir
(voir la revue de presse du 26/03).
IBM est le premier à reconnaître que la micro-informatique est promise à
de grands bouleversements. Lou Gerstner, son président, déclare souvent
"l'ère du PC est révolue".
Récemment, Steven Milunovich, vice-président chez Merrill Lynch déclarait
"nous pensons qu'IBM doit sortir de l'activité PC, se concentrer sur la
fabrication pour des constructeurs comme Dell ou Intel et n'apposer sa
marque IBM que lorsque ses PC sont intégrés dans une solution qu'il vend".
Toutefois, tant qu'il existera un marché pour le PC, Big Blue n'a pas
l'intention de capituler. La vente sur Internet fait donc partie de sa
stratégie de persévérance. Le nouveau site d'IBM s'appellera Odyssey,
selon Business Weeks, et le groupe espère atteindre cette année via
Internet un chiffre d'affaires de 10 milliards à 15 milliards de dollars.
Selon IBM, on peut réduire jusqu'à 30 % les coûts de manutention. Au mois
de décembre, IBM a réalisé un chiffre d'affaires en ligne allant jusqu'à
38 millions de dollars par jour.
(La Tribune - 12/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas