IBM et Xerox coopérent pour marier informatique et reprographie.

Par 14 septembre 1998
Mots-clés : Smart city

Pour parvenir à établir une meilleure communication entre les systèmes d’informations et les photocopieurs numériques, Xerox et IBM décident d’unir leurs compétences dans le domaine de l’informatiqu...

Pour parvenir à établir une meilleure communication entre les systèmes
d’informations et les photocopieurs numériques, Xerox et IBM décident
d’unir leurs compétences dans le domaine de l’informatique et de la
gestion de documents électroniques.
Dès 1999, les deux groupes devraient rendre compatibles certains de leurs
produits pour permettre à des documents scannés dans un copieur numérique
de Xerox d’être transformés en fichiers informatiques partageables par
plusieurs utilisateurs via les logiciels de messagerie Lotus Notes ou
Domino d’IBM.
Bien que concurrents sur certains marchés, comme celui des systèmes
d’impression de haut de gamme, les deux sociétés ont déjà noué des accords
marketing sur le marché japonais. IBM y commercialise des équipements
numériques multifonctions de Xerox, ce dernier étant pour sa part l’un des
principaux revendeurs du logiciel Domino.
Cette coopération n’étant pas exclusive, chacun des deux groupes poursuit
des négociations avec des fabricants de micro-ordinateurs, des éditeurs de
logiciels ou des sociétés de services.
(Les Echos - 14/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas