ICQ lance sa messagerie électronique

Par 23 novembre 2004
Mots-clés : Smart city

''Je te cherche'', ''I seek you'', ICQ... Propriété d'America OnLine (AOL), la société auteur du célèbre logiciel de messagerie instantanée ICQ a décidé de se lancer dans la bataille des...

"Je te cherche", "I seek you", ICQ... Propriété d'America OnLine (AOL), la société auteur du célèbre logiciel de messagerie instantanée ICQ a décidé de se lancer dans la bataille des messageries électroniques. Il compte ainsi rivaliser avec ces gros poissons de Yahoo, Microsoft ou Lycos avec une offre très complète... mais payante !

Pour autant, la messagerie électronique d'ICQ n'est pas hors de prix : les clients de l'offre devront s'affranchir d'un abonnement de 19,99 dollars par an , pour profiter d'une capacité de stockage de 2 gigaoctets (le double du stockage prévu par Google avec Gmail).

Mais la capacité n'est pas tout, et AOL-ICQ en est bien conscient : son webmail comprend donc un calendrier , un gestionnaire des tâches, un bloc-notes, un accès sans fil et supporte le POP 3 (Post Office Protocol 3) et l'IMAP (Internet Message Access Protocol). Ce n'est pas tout : le nouveau webmail inclut le filtrage et le blocage des spams , une protection anti-virus, et propose de recevoir et d'envoyer jusqu'à 20 mégaoctets de fichiers.

Il est également possible d'accéder à un service gratuit des messages dans 7 langues, de compresser les pièces jointes très lourdes, etc. Pour ceux qui ne se contenteraient pas de cette panoplie, ICQ propose également des services payants comme l'envoi de SMS vers des téléphones portables, un système d'e-mail vidéo - réservé aux abonnés qui ont une webcam - etc.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/11/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas