Identifier les membres d'une même famille par ordinateur

Par 12 décembre 2011
christmas family

Et si vos liens de parenté avec d'autres personnes pouvaient être dévoilés par la simple analyse informatique de vos photos ?

"Il a les yeux de son père et le nez de sa mère." Combien de fois a-t-on pu entendre ce genre de phrases au cours de dîners rébarbatifs ou de présentation d'enfants à l'assemblée ? Il est commun pour l'être humain de réussir à distinguer instinctivement des ressemblances chez les individus d'une même famille. Une action qui s'avère beaucoup plus complexe pour des ordinateurs.

Deux équipes de chercheurs de la Nanyang Technological University de Singapour et de l'université de Cornell dans l'état de New-York ont décidé de plancher sur le problème. La première a développé un algorithme capable de reconnaître si deux photos représentent un parent ou un enfant en intégrant à sa base de données 320 paires de représentations, justes ou erronées. Le logiciel analyse les données pixel par pixel, en tentant de trouver des convergences. Il peut gérer les variations de luminosité, de pose ou encore d'expression. Le taux de succès serait pour l'instant de 68%. Mais l'algorithme est incapable de repérer les caractéristiques faciales susceptibles d'être les meilleurs indicateurs pour établir un lien familial.

La deuxième équipe de scientifiques a donc considéré 22 de ces données, en se basant sur la génétique et les sciences cognitives, et qui semblaient être héréditaires. Ils sont finalement parvenus à en dégager 6 principales comme la couleur des yeux et de la peau ou encore la distance entre le nez et la bouche, ou le nez et les yeux. Après les tests, le taux de réussite serait de 71%.

Si ces deux méthodes nécessitent encore d'être améliorées, la combinaison de ces algorithmes devrait permettre d'identifier les membres d'une même famille lorsque réaliser des tests ADN est impossible comme dans le cas de réfugiés ou de victimes de catastrophes naturelles cherchant leurs proches.

A ce train-là, ce sera probablement aussi la prochaine application disponible sur Facebook, histoire de retrouver des cousins éloignés ou des enfants cachés conçus hors mariage. Vous pensiez que le tag automatique des photos était déjà un cauchemar sans fin. Imaginez les algorithmes dont nous venons de parler à l'œuvre en ces circonstances avec publication sur votre mur lorsque le logiciel vous aura reconnu coupable. Ce serait franchement l'idéal ! Je savais bien que les réseaux sociaux étaient à l'origine de la hausse du nombre de divorces et des pensions alimentaires...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas