Quand ignorer son smartphone pendant les cours rapporte des points

Par 04 mars 2015
Pocket Points

Une application mobile a été créée pour pousser les étudiants à être attentifs en classe et être récompensés avec des réductions dans des commerces locaux.

Que ce soit en classe, au bureau ou sur la route, les utilisateurs ont l’habitude de consulter régulièrement leurs smartphones, ce qui peut nuire à l’attention. Pour remédier à ce problème, deux étudiants de l’Université d’Etat de Californie à Chico ont décidé de créer une application mobile pour pousser les étudiants à ne pas consulter leur smartphone. Ce qui paraît paradoxal au premier abord se révèle en fin de compte utile pour tous. Mitch Gardner, le co-fondateur commente “Nous avons créé la seule application au monde qui récompense les utilisateurs de ne pas utiliser cette application.”

“No phones in class”

L’application Pocket Points a envahi depuis septembre dernier les universités américaines grâce à un concept simple : pousser les étudiants à ne pas consulter leurs smartphones en leur offrant des réductions dans des commerces locaux pour un certain laps de temps passé en salle de classe sans déverrouiller leur appareil. Pour ce faire, l’étudiant téléchargera l’application gratuite et lorsqu’il sera présent en classe, celui-ci pourra la lancer. L’objectif est alors de ne pas déverrouiller son smartphone afin de gagner le maximum de points. Toutes les vingt minutes, un point sera gagné. Et plus le nombre d’étudiants d’une université sera connecté à l’application, plus la collecte des points se fera rapidement. Grâce au système de géolocalisation, l’application ne fonctionnera que lorsque l’étudiant sera présent au sein du campus.

Des réductions dans les commerces locaux

Les points collectés feront alors office de réduction ou promotion dans les commerces situés aux alentours du campus universitaire. 15 points peuvent par exemple être échangés contre un petit-déjeuner offert à la cafétéria, ou encore 20% de réduction à la librairie. La start-up propose ainsi aux commerces de proximité une nouvelle forme de communication pour cibler les étudiants au plus près et proposer une alternative aux coupons papier glissés dans la boîte aux lettres. Pocket Points apparaît alors comme une solution triplement gagnante : pour les étudiants, les commerces locaux, et même... aux professeurs qui auront moins d’élèves les yeux rivés sur leur smartphone durant le cours. Lancée tout d’abord à Chico State, où l’application comptabilise environ 3.000 utilisateurs et 15 partenaires locaux, Pocket Points s’est popularisée dans 4 autres universités.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas