Les images 3D passent aussi par l'envol de pixels

Par 26 février 2010
Mots-clés : Smart city

Pour recréer dans les airs une projection en 3D, FlyFire a mis au point des hélicoptères qui embarquent des diodes LED. Chacune correspond à un pixel de l'image. Un système destiné aux secteurs artistique et publicitaire.

Concevoir des projections en trois dimensions, dans de larges espaces (par exemple, en extérieur), sans imposer aux personnes qui y assistent de porter une paire de lunettes 3D. Voilà ce que proposent des chercheurs du MIT Senseable Lab et de l’ARES (pour Aerospace Robotics and Embedded Systems Laboratory). Le projet, baptisé FlyFire, permet d’animer des images dans l’espace. En accrochant à des hélicoptères d'une dizaine de centimètres de diamètre des diodes électroluminescentes (LED) et en les faisant voler côte à côte, le système parvient à donner l’illusion d’une image qui évolue dans l’espace. "En suivant un mouvement précis et maîtrisé, les hélicoptères forment des images synchronisées",précisent les scientifiques.
Les diodes projettent des images de façon continue et coordonnée
Chaque hélicoptère correspond en fait à un pixel de l’image. Les chercheurs de l’ARES ont mis au point une technologie qui permet aux appareils de stabiliser leur vol automatiquement, et d’évoluer les uns à côté des autres sans entrer en collision. L’ensemble de la flotte offre au final un spectacle immersif, les diodes électroluminescentes projetant des images photographiques en deux dimensions de façon continue et coordonnée. "La seule limite de ce système est que les hélicoptères ne peuvent pas voler à moins de quinze ou vingt centimètres les uns des autres".
Le caractère immersif du système pourrait intéresser les publicitaires
C'est ce queprécise à L’Atelier Carlo Ratti, chercheur au MIT Senseable Lab. En d’autres termes, à moins d’être à une réelle distance, l’image apparaît clairement pixélisée. "Pour le moment, les projets que nous développons sont principalement d’ordre artistique, mais les applications d’un tel système peuvent être très nombreuses",ajoute le chercheur. Par exemple à des fins publicitaires, en projetant de cette manière des réclames en trois dimensions.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas